Ricardo Parreira

Journaliste independant

Montpellier - France

Sa biographie
Photographe, journaliste chez lamuledupape.com et ailleurs, écrivain formé en Archeologie. Une de mes plus grandes passions est le Street Art, pour lequel je voyage à travers le monde afin de capturer l'art de rue populaire en Europe, au Moyen Orient et Amérique.
Son blog
43 abonnés Le blog de Ricardo Parreira
Voir tous
  • Sur les boucles Telegram, du lavage de cerveau, du sectarisme et beaucoup d'argent

    Par
    1200x600wa
    Depuis les manifestations « anti-vax » et anti-pass sanitaire, nous avons découvert un vaste réseau de canaux Telegram, que nous avons suivis. Sur ces canaux, qui touchent des centaines de milliers de personnes, au-delà des théories complotistes anti-vaccin génocidaires, des réminiscences antisémites, homophobes, et des pseudo-sciences, le monde Qanon prévaut.
  • À Montpellier, l’extrême droite se réapproprie l’art de rue

    Par
    Ces formes artistiques de résistance populaire, enracinées et issues d’une pensée politique de gauche, comme le graffiti, le pochoir, la peinture murale, le collage ou les autocollants, sont aujourd’hui récupérées massivement par les néo-nazis et autres groupes identitaires d’extrême droite.
  • Laïcité et policiers : leurs dieux, leurs maîtres

    Par
    signal-2021-09-08-224016-013-1
    Des symboles violents et religieux comme le dieu Thor, les Templiers ou le mysticisme chrétien continuent d'être identifiés sur les uniformes des policiers. Enquête sur une Laïcité qui s'arrête aux portes de la police.
  • La Rose Blanche : de l'extrême-droite à l'agonie populaire

    Par
    Depuis quelques semaines, une panoplie d’autocollants portant le nom de La Rose Blanche est recensée dans des manifestations contre le passe sanitaire, sur internet et dans la rue. Enquête sur un mouvement indépendant qui se propage via Telegram, à tendance complotiste et lié à l’extrême droite.
  • Le Multivers de la haine raciale

    Par
    pho
    Si leurs mots n’ont aucune valeur, et leur verbiage parait inoffensif, la réinformation est leur « objectif primordial ». C’est à travers de la propagande « intensive » qui se déploie dans le monde médiatique que leurs intentions se clarifient ; déshumaniser et radicaliser la pensée.