Ricardo Parreira

Journaliste independant

Montpellier - France

Sa biographie
Photojournaliste, je publie principalement sur la @Lamulemedia, cependant vous pouvez retrouver mon travail dans d’autres médias indépendants. Dans un premier temps, j’ai étudié l’archéologie, mais avec les années, j’ai développé un goût prononcé pour la vidéo et l’écriture. Au cours des nombreux voyages que j’ai effectués, découvrir et documenter le street art dans différents pays a toujours été une de mes grandes passions.
Son blog
48 abonnés Le blog de Ricardo Parreira
Voir tous
  • South Face - les néonazis se lachent à Montpellier

    Par
    capture-d-e-cran-2022-04-17-a-23-15-23
    Pendant ce long silence de l'Etat et des médias, le groupe néonazi The South Face, a continué de tisser des liens avec d'autres groupuscules appartenant à l'extrême droite et d'intensifier ses actions violentes à Montpellier.
  • Le lieu associatif Le Barricade attaqué par des militants fascistes

    Par
    signal-2022-04-14-234629-002-1536x982
    Le jeudi 14 avril, à Montpellier, 12 militants d’extrême droite ont attaqué le local de l’association Le Barricade. Dans une action très rapide et de grande violence, les militants fascistes ont utilisé un mortier d'artifice, jeté un fumigène bleu à l’intérieur de l’espace, puis des bouteilles de vodka/Manzana vides et des pierres vers les personnes qui se tenaient tranquillement à l’intérieur.
  • À Calais, l’État organise la traque des exilé·es

    Par
    4a1a9563
    S’il y a des situations qui reflètent la décadence des valeurs républicaines, la droitisation des politiques étatiques et la résilience de la pensée colonialiste, Calais en est un exemple criant. Dans le nord de la France, des milliers d’exilé·es qui essayent de rejoindre l’Angleterre, sont victimes de traitements humiliants, racistes, et inhumains.
  • La Rose Blanche – La décadence d’un réseau QAnon

    Par
    facemaskfreezone-euroversion-copy
    Le réseau Telegram La Rose Blanche, captive par ses phrases choquantes qui font écho dans la tourmente qui nous entoure. Pourtant, derrière la plaisanterie cynique, règne la pensée QAnon, et ses thèses mythiques qui finissent par banaliser l'antisémitisme et la pensée nationaliste chrétienne.
  • À Montpellier, l’extrême droite se réapproprie l’art de rue

    Par
    Ces formes artistiques de résistance populaire, enracinées et issues d’une pensée politique de gauche, comme le graffiti, le pochoir, la peinture murale, le collage ou les autocollants, sont aujourd’hui récupérées massivement par les néo-nazis et autres groupes identitaires d’extrême droite.