La Marseillaise est tendance

La Marseillaise est très tendance ainsi que le drapeau tricolore. Les Français paraissent avoir besoin d'un supplément de patriotisme voire de nationalisme.

L

 © richard villoria © richard villoria
Les hymnes nationaux redeviennent très à la mode et si vous ne vous souvenez plus trop des paroles de la Marseillaise vous avez intérêt à profiter des vacances pour les réviser dare-dare car il en va de votre crédibilité de bon citoyen.

Ces dernières années c'était surtout dans les stades qu'on entonnait le chant national ; souvent les sportifs et particulièrement les footballeurs pas très au point sur le texte se contentait de mimer le chant en pratiquant un vague play-back puis nous avons vu les supporters de plus en plus nombreux se peindre le visage aux couleurs du drapeau se donnant ainsi des airs guerriers à la manière des vaillants sioux de nos westerns d'antan. Certes on peut trouver le maquillage un peu ridicule mais comme chacun le sait le ridicule ne tue pas.

Aujourd'hui, après les attentats à répétition, la Marseillaise se fait entendre de plus en plus souvent et un peu partout dans le pays ce qui n'est forcément pas un excellent indicateur de paix.

Le gouvernement lance un genre de mobilisation générale à l'intention des français désireux de venir gonfler une réserve nationale ; alors que ça pourrait nous stimuler, nous regonfler, là encore, cet appel pose des questions plus qu'il n'apporte de véritable réponse.

Quel serait le rôle exact de cette réserve citoyenne, disposera-t-elle de moyens de défense ou de combat, y aura-t-il une sélection et comment s'effectuera-elle ? Nous dirigeons-nous doucement vers une société à l'américaine, tous plus ou moins armés afin de faire face à une possible attaque terroriste ? On voit où cela a mené les américains.

Toujours est-il qu'il devient de bon ton d'afficher son amour inconditionnel du pays en pendant le drapeau à son balcon, en chantant la Marseillaise dès que nécessaire et il semblerait que ce soit de plus en plus nécessaire sans oublier de sortir muni d'un bouquet (tricolore si possible) et de bougies au cas où.

Je trouve que la France est un magnifique pays que j'aime mais j'en aime d'autres et j'ai toujours en tête le texte de Brassens "les imbéciles heureux qui sont nés quelque part" et la chanson de Le Forestier "être né quelque part" être né quelque part c'est toujours un hasard".

Comme tout le monde ou presque je suis horrifié par ce qui se passe, par ces attentats terrifiants mais je suis également très inquiet par cette montée des nationalismes et par ces hymnes nationaux qui montent dans le même mouvement. Nous, peuples européens, peuples du monde, allons-nous nous hurler à la face nos chants nationaux respectifs, premier pas avant les authentiques confrontations guerrières ? Je suis de nationalité française, ,bon citoyen je crois et je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai chanté la Marseillaise et même si je l'ai un jour chantée pas plus que je me peins le visage aux couleurs du drapeau. Je suis de nationalité française et plutôt deux fois qu'une mais je n'accroche pas le drapeau tricolore à ma fenêtre bien que je trouve ce drapeau plutôt joli comme je trouve joli les drapeaux de nombreux autres pays ;  autrefois une marque de biscuits permettait aux gosses de collectionner les drapeaux du monde et  d'apprendre les noms des capitales, pourquoi pas.

Nationalisme, patriotisme, chauvinisme. Que de "isme". De nombreux mots en "isme" ne laisseront pas vraiment une trace très positive dans l'histoire. Absolutisme, archaïsme, cataclysme, cynisme, despotisme et pour les autres je vous invite à consulter votre dictionnaire de rimes !

Le FN de Marine Le Pen a de plus en plus recours aux mots "patriote" et "patriotisme". Ce parti ,au temps du père Le Pen ,avait déjà squatté les mots "nation", "patrie"  ainsi que le drapeau tricolore et la Marseillaise qui va avec.

Est-il possible d'être français, d'être entièrement citoyen sans chanter la Marseillaise, sans le bleu, blanc, rouge peint sur la figure, sans avoir à la bouche toute les deux phrases les mots "nation", "patriotisme" ? Je pose la question.

Pour ma part les valeurs républicaines me vont surtout lorsqu'elles sont respectées et appliquées. Liberté-Égalité-Fraternité ça me va, ça m'irait à la fois comme hymne et comme drapeau. Restaurer ces trois magnifiques valeurs me semblerait un excellent programme...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.