Soulagement de la coalition des organisateurs de la passivité volubile.

Ouf, Il ne s'est rien passé !

La coalition des organisateurs de la passivité volubile, respire: Il ne s’est rien passé !
L’enterrement des GJ s’est plutôt bien passé, mais il était prématuré.

Les « syndicats », les « gauchistes », les « écologistes », ne sont pas encore totalement venus à bout de la concurrence déloyale des GJ, mais ça semble progresser. 

A coup de « je suis d’accord avec vous, sauf que », tous les vaincus de ces 50 dernières années ont cherché à récupérer à leur profit, le mouvement des GJ, y cherchant les foules qui les ont abandonné.
Pour l’instant c’est le « cause toujours », qui domine chez les GJ, mais leur visibilité se dilue rapidement, au milieu des négociateurs, toutes veuleries confondues.
La gauche extrême, les "syndicats" et les extrêmes millénaristes,  tentent leur chance, là ou l’extrême connerie a échoué, mais il ne suffit pas d’enfiler un gilet jaune pour avoir l’air malin.
Finalement la seule bonne nouvelle de la journée, c’est que les Black Blocs ont eu globalement l’intelligence, de la jouer profil bas, et de ne pas venir sur le terrain de jeu qu’on leur avait proposé.
Tous les annonceurs, qui ont vu le prix de la minute de Pub exploser lors des directs du 1er Mai, devraient demander une ristourne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.