richardthevenon

Des tas d'activités.

Au dessus de Grenoble - Pas choisi

Sa biographie
Trop long, et encore un peu tôt.
Son blog
58 abonnés Le blog de richardthevenon
Voir tous
  • Embargo sur le pétrole russe, le banco US. Ca passe ou ça casse

    Par
    Les USA ont toujours utilisé l'arme de l'embargo, contre les pays refusant leur tutelle mais jusqu'à présent, c'était presque toujours, pour les empêcher d'importer, pas d'exporter.
Le rôle du dollar dans les transactions internationales, était bien évidemment leur argument majeur.
  • Bas les masques !

    Par
    La naïveté est un des principaux moteurs du Libéralisme d'Etat. Certains ont été jusqu'à croire au discours de relocalisation, et ça se termine en vente aux enchères de leur matériel. Nos maîtres et leurs bouffons, pleurnicheront ensuite sur le manque de masques, et l'augmentation des prix des importations.
  • De la révolte écologiste, à l’Ecologisme d’Etat, 50 ans de décomposition

    Par
    Ca n’est pas qu’une question de nostalgie. Comment ce mouvement, a-t-il pu en arriver à ce niveau de décomposition bureaucratique, et de soumission volontaire aux cartels économiques, au point d’être  une référence absolument indispensable à l’appui de toute nouvelle agression contre la planète ?
  • COP27 Ouverture du nouveau salon de la tartuferie écologiste.

    Par
    Les COP sont évidemment des tentatives de reprise en main de l’écologie, par l’écologisme d’Etat, complètement débordé, par une vague sado-masochiste, qui va bien au delà des prévisions, et qui en germe, peut arriver à une remise en cause des fondements mêmes, du totalitarisme économique.
 Elle sont les DAVOS de l'Ecologisme d'Etat
  • Climato-masochisme et climato-populisme peuvent-il s’opposer au RN ?

    Par
    L’accès à la gamelle suprême, du National Libéralisme, stade suprême du Libéralisme d’Etat, en 2027, est une désagréable évidence.
Le Gouvernement Invisible ne changera pas, le règne du Crime Economique Organisé, perdurera, mais la honte, rendue plus honteuse encore, par sa publicité, sera toujours aussi pénible à assumer.