La catastrophe qui vient

On peut tenter d'expliquer de plusieurs façons la gestion désastreuse de la crise sanitaire actuelle.
 L’imbécilité et l’incompétence des histrions nommés par les cartels, comme DRH ou Bouffons, étant les plus rassurantes.



Que tout « gouvernement » soit devenu impossible à la tête d’un Etat privatisé, qui a réduit la « politique », à un rôle d’occupation du temps de cerveau disponible, pendant les interludes entre deux concours de mensonges, devrait être évident pour tout le monde.

Sauf pour les « militants », bien entendu, il n’y a pas de sottes gens, il n’y a que des sots métiers.

Mais si on en reste à la seule dénonciation de l’incompétence et de l’imbécilité de « l’élite », même s’il y a de la matière, acheter des « vaccins » qui se conservent à -80°, en oubliant d’acheter les super congélateurs qui permettraient de les utiliser, par exemple, on efface implicitement  ainsi toute intention de nuire, par opportunisme ou malignité.

Sans obligatoirement supposer que ces clowns sont des assassins, on peut quand même remarquer que cette crise sanitaire, élimine les obsolètes, humains et entreprises, et que c’est que c’est une excellente nouvelle pour nos « Libéraux », dont c’est le projet depuis toujours.

Alors même s’il est vrai, que le simple ruissellement de la connerie, est pour beaucoup dans la succession continue d’absurdités bureaucratiques, c’est une situation qui finalement les arrange bien.

La thérapie génique baptisée vaccin, a à peu près les mêmes performances que celle proposée par un fameux comique marseillais.

Elle ne soigne que ceux qui n’étaient pas malades, n’empêche aucunement d’être infecté, ne freine en aucune manière  la contagion, et point commun supplémentaire: Ne présente pas beaucoup plus de dangers que de bénéfices.

Les bénéfices réels sont avant tout psychologiques, l’espoir dans un monde meilleur, est plus efficace plus que la chimie.

Mais on aurait tort de trouver ça rassurant.

Cette thérapie ne pourrait ne pas être qu’inutile et ruineuse pour les comptes « publics ».

Tout ce qui ne tue pas un virus le renforce.

Ce virus mute, et va muter pour s’adapter à ce qu’on lui fait subir, et il va bien finir par être réellement dangereux pour des personnes en bonne santé.

Cette état de guerre, sans guerre entre les Etats, qui était une bonne affaire pour les « Libéraux », risque de nous revenir en boomerang de la pire façon possible.

Ils ont détruit toute intelligence scientifique opérationnelle, pour la remplacer par du marketing boursier, et « l’occident » est aujourd’hui totalement désarmé, pour faire face à un désastre de ce genre.

La seule intelligence d’un virus consiste à se servir des faiblesses de ses cibles, est nous n’avons jamais été aussi faibles.

« Tout ce que la conscience ne saisit pas… Lui revient en pleine gueule. »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.