Des fous furieux ont décidé de modifier l'ADN des humains.

Cette technique singe les processus évolutifs lointains, qui ont vu des organismes complexes, intégrer des morceaux d'ADN de virus. Seulement voilà, on force l'intégration chez l'humain, d'une séquence ADN, sans avoir la moindre idée des résultats secondaires que ça peut avoir, si cette "greffe" tient, et se révèle transmissible.

Cette technique singe les processus évolutifs lointains, qui ont vu des organismes complexes, intégrer des morceaux d'ADN de virus.
Seulement voilà, on force l'intégration chez l'humain, d'une séquence ADN, sans avoir la moindre idée des résultats secondaires que ça peut avoir, si cette "greffe" tient, et se révèle transmissible.
Notre "science" croit au mieux, qu'il est suffisant de tester ce genre de trucs, quelques mois, sur quelques dizaines d'individus.
La nature elle, à fait des trilliards de tests, sur des trilliards d'individus, pendant des millions d'années.
Les échecs ont disparu, les succès se sont reproduits, et sont la base, entre autres, de nos "immunités".
L'échec total, avec disparition des patients, serait un moindre mal que le succès, plus qu'improbable, avec intégration réussie et in fine reproduction de caractéristiques secondaires, totalement imprévisibles.
Il convient d'être optimiste, la situation n'est que désespérée.
Les plantes OGM, sont un échec retentissant, et les descendantes éliminent les importations de gènes assez rapidement.
Les animaux, humains compris, ont moins de compétences génétiques que les plantes, qui elles doivent pouvoir gérer l'immobilité et des successions ininterrompues de nouvelles conditions d'existence, sur des millions d'années.
Nous résolvons les problèmes, par l'intervention ou la fuite, les plantes par l'adaptation.
Les animaux n'ont que la disparition localisée, pour lutter contre les problèmes insolubles.

Bon... C'est vrai que nous sommes trop nombreux sur cette planète, pour notre capacité de raisonnement, et que les plus pervers d'entre nous, ont inventé la religion, puis l'Economie, pour nous écarter de la conscience.
Ces vaccins vont juste accélérer un processus, qui aurait du être volontaire et réfléchi.

Les luddites ne cassaient que les machines, il va nous falloir faire des progrès, pour contenir les délirants trans-humanistes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.