Le 3eme confinement est une nécéssité économique, pas sanitaire

La Décimation des inutiles, humains et entreprises, prend du retard. L'injection de liquidités, dans les trésoreries des boites sous capitalisées, les tue beaucoup trop lentement

La dette d'Etat, c'est et ça a toujours été, le moyen le plus direct pour transférer la manne fiscale aux Cartels Economiques et Financiers.
Avant l'interdépendance totale des économies nationales, la Guerre entre Etats, était le moyen utilisé pour justifier la captation totale de leurs capacités d'endettement, pour restructurer l'Economie, en injectant les liquidités dans les secteurs technologiquement les plus modernes, liés à l'armement.
On y a eu droit à chaque mutation technologique majeure, qui nécessitait la casse et le remplacement des appareils industriels obsolètes. Ainsi les transitions Charbon-Pétrole, puis Pétrole Electricité, ont accouché des premières et deuxièmes guerres mondiales.
La 3eme guerre mondiale, en cours, oppose directement les Etats et leurs populations, et elle est rendue nécessaire, par la 3eme mutation majeure, la numérisation et la virtualisation de l'Economie.
Avec la mondialisation et l'intégration totale des économies, la Guerre telle qu'on la connaissait, entre Etats industrialisés,  devient impossible et contre productive, détruire ses clients et fournisseurs, écraser ses propres usines, n'aurait aucun sens.
Elle est désormais réservée aux "Etats Voyoux", c'est à dire aux pays refusant leur place de mangeoire dans la chaine de prédation impérialiste.
Si la guerre entre Etats privatisés, est devenue impossible, ses fonctions premières, l'endettement et la décimation industrielle et sociale, sont toujours aussi indispensables.
Il est vital de donner une réalité au masses gigantesques de Capitaux fictifs, créés par l'industrie de spéculation.
C'est cette nouvelle forme de guerre, que les Etats mènent directement contre leur propre population, que nous vivons aujourd'hui, et sa musique d'accompagnement et de dissimulation, c'est le terrorisme sanitaire et écologique.
La décimation en cours vise à liquider les entreprises et les humains improductifs, et/ou insuffisamment adaptés aux nouvelles technologies, et aux besoins du Capitalisme de Prédation.
Alors évidemment qu'un 3eme confinement s'impose, certains inutiles, humains et entreprises, ne sont pas encore morts.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.