Virus, Climat, Agressions machistes, Terrorisme, la cohabitation des terreurs.

Il y avait donc bien un autre monde possible, on vient d’assister à son accouchement à l’hôpital. Les terreurs structurantes, ont désormais balayé les idéologies pour fabriquer la sidération nécessaire aux règnes des bureaucraties les plus incompétentes.

Virus, Climat, Agressions machistes, Terrorisme, la difficile cohabitation des terreurs structurantes.

Il y avait donc bien un autre monde possible, on vient d’assister à son accouchement à l’hôpital.
Les terreurs structurantes, ont désormais balayé les idéologies pour fabriquer la sidération nécessaire aux règne des bureaucraties les plus incompétentes.
Le Terrorisme Sanitaire a gagné.
La faute à ses concurrents, qui se sont présentés ordre dispersé et ont été balayés rapidement.
Les rares qui ont proposé une fusion entre terreur climatique, terreur machiste, et terreur Islamiste, n’ont pas été entendus.
C’est d’autant plus dommage que ça ne semblait pas très compliqué de rendre les islamistes, à la fois responsables du Réchauffement Climatique à cause de leur financement pétrolier, et des féminicides à cause de leurs obsessions.
Et c’est une terreur outsider, dont personne n’avait entendu parler en dehors de petits cercles de paranoïaques, qui a gagné.
Au PMU boursier très peu ont misé à temps sur la bonne terreur, et les pertes sont énormes.
Enfin, les pertes des joueurs, les organisateurs , eux gagnent toujours, et encore plus quand « tout le monde » perd.
Les écologistes, les féministes et les racistes l’ont rêvé … Macron l’a fait.
Mais attention, la terreur économique monte, et peut très bien s’imposer à toutes les autres.
A mon avis, malade ou pas, vous n’allez pas tarder à retourner au boulot, et pour beaucoup moins cher.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.