rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

204 Billets

1 Éditions

Billet de blog 12 oct. 2012

Malala Yousufzai, la liberté assassinée

 Malala Yousufzai est un exemple pour tous les blogueurs. Elle est entre la vie et la mort. Une balle dans la tête, une dans l'épaule.

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Malala Yousufzai est un exemple pour tous les blogueurs. Elle est entre la vie et la mort. Une balle dans la tête, une dans l'épaule.

Cette fillette a parlé… On a voulu la tuer. Elle avait un blog, pour dire ce qu'elle pensait…

Et cette gamine de 14 ans voulait que les petites filles du Pakistan puissent aller à l'école sans contrainte. Elle utilisait son blog, Diary of a Pakistani schoolgirl pour dénoncer les pressions des taliban dans la région de Swat, où ils imposent la charia et l'interdiction pour les filles d'étudier.

Mardi dernier, des hommes ont arrêté le bus où elle se trouvait. Un homme est monté, arme au poing, a visé Malala Yousufzai…

Le mouvement Tehrik e Taliban Pakistan (TTP) a revendiqué la tentative d'assassinat.  Le porte-parole des talibans a aussi déclaré que ”la charia ordonne de tuer quiconque mène une campagne contre l'islam et la charia.”

Voilà. Tout est dit.

Alors nous, les blogueurs de France, nous devons aussi dire ce que nous pensons. Dire que la liberté d'expression ne doit jamais, jamais être restreinte. Nous devons continuer nous aussi à dénoncer l'intégrisme, la corruption, la tricherie… Nous devons continuer toujours, parce que cette jeune fille nous a montré ce que c'est que le courage.

Et pour un blogueur assassiné pour ses opinions, cent doivent prendre le relais.

Non je ne crois pas en Dieu, et je le dis. Pourquoi cacherais-je mes convictions ?

Oui, pour moi la religion est une mauvaise chose puisqu'elle se mêle de ce que nous pensons, de la manière dont nous vivons, elle fait des lois qui n'ont pas été débattues devant un parlement. De cette manière, la religion et ses dogmes sont incompatibles avec la démocratie. Je le dis  et je le dirai encore, parce que c'est ce que je pense et que personne ne peut me dicter mes pensées. Surtout pas la Charia, ni la Bible, ni le Coran !

Oui je vais continuer à dénoncer les intermédiaires en vente d'armes, les pays qui vendent ces armes et les ministres qui sont complices de ces turpitudes. Je vais continuer à dénoncer l'injustice, les idées qui ne correspondent pas aux miennes et que je juge dangereuses.

Oui je suis un blogueur engagé. Non je n'ai pas peur des barbus de toute obédience, ni des barbouzes de toute officine.… et je n'ai pas grand mérite à dire tout ça, moi, petit occidental dans ma démocratie chancelante.

Mais je dois le faire, nous devons tous le faire. Parce que nous sommes dans un pays où nous pouvons le faire sans qu'un cinglé vienne nous mettre une balle dans la tête. Ne pas utiliser cette liberté élémentaire pour laquelle nos ancêtres ont risqué la mort, comme Malala Yousufzai, ce serait prendre le risque de la voir disparaître, comme ces gâteaux qui ne se vendent pas à l'étal des boulangeries et qu'on ne confectionne plus.

Et surtout parce que des enfants le font au péril de leur vie, dans d'autres pays.

Paix sur toi Malala… Tu as l'âge de ma fille mais je suis minuscule à côté de toi.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran