rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

204 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 juin 2009

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Pakistan et Iran, deux poids et deux mesures…

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Terrorisme islamiste, prolifération nucléaire en Corée ou en Iran... Ces grandes terreurs qui agitent les stratèges américains ont pour principale origine le Pakistan.

On sait depuis longtemps que l'islamisme a été encouragé par le Pakistan et les Etats-Unis pour lutter contre l'invasion soviétique en Afghanistan. Le Pakistan, ce pays dont la raison d'être est la religion musulmane (qui a motivé sa sécession de l'Inde), qui est débordé par ses extrêmes.

Cette nation hétéroclite est devenue une puissance nucléaire, face à l'arsenal atomique de l'ennemi héréditaire indien. On se reportera à l'article de S. Gherardi pour Le Monde qui détaille l'itinéraire de Abdul Qadeer Khan, devenu le "père" de la bombe Pakistanaise, en rapportant dans son pays les secrets de fabrication des centrifugeuses nécessaire à l'enrichissement de l'uranium.
A.Q Khan était traducteur dans une entreprise néerlandaise, u
ne filiale d’Urenco, joint-venture anglo-germano-néerlandaise destinée à produire de l’uranium enrichi, et il est devenu espion et héros national.
A.Q Khan est un humaniste, et a généreusement délivré ses secrets à la Corée du Nord, à la Lybie, à l'Iran (dont les centrifugeuses sont identiques à celles d'Urenco), en créant le principal réseau de fourniture nucléaire des pays en voie de développement.

A.Q Khan, dont le réseau a été démantelé, coule des jours tranquilles (mais assigné à résidence) chez lui, à Islamabad. Bien qu'ayant avoué avoir contribué à la dissémination de l'arme nucléaire en 2004, il a été grâcié par Pervez Musharraf le lendemain de sa condamnation.

Le régime d'Islamabad bénéficie d'une étonnante bienveillance de la part des Etats Unis, alors que ses voisins diabolisés par les américains (Afghanistan, Irak, Iran) semblent en comparaison bien inoffensifs.

Israel, le Pakistan, l'Inde, la Corée du Nord... si ces pays ont une arme atomique, je suis bien obligé de reconnaître qu'il n'y a pas de raison objective d'interdire à l'Iran de gagner son émancipation et de devenir une grande nation nucléaire souveraine.
En effet l'Iran est aussi l'antique Perse, un des endroits où la civilisation a été inventée, comme nos mythes et légendes collectifs, de Gilgamesh à Omar Khayyam ; un des plus vieux pays du monde.

Il y a un consensus politique iranien à ce sujet : Mir Hussein Moussavi, le candidat favori des "anti-Ahmadinejad", était premier ministre lorsque la République islamique a relancé secrètement, en 1987, un programme nucléaire avec l'assistance du réseau d'A. Q. Khan.

Si on autorise le Pakistan a posséder l'arme absolue, malgré son instabilité, ses fautes, son fanatisme, comment le refuser à l'Iran ?

Sur le même sujet, dans les archives du Rimbusblog :
Des Américains contre la guerre en Iran
Bush et Sarkozy en guerre contre l'Iran

Illustration © rimbus : AQ Khan

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — International
Coupe du monde au Qatar : le Mondial de trop
Que le Mondial de foot se joue au Qatar ou ailleurs, l’exaspération démocratique et sociale face à la crise climatique et à l’inégalité des richesses impose aux grandes compétitions de changer de modèle. Il faut documenter et dénoncer la confiscation du football par des instances sportives et politiques ultralibérales. En espérant que les prises de conscience changeront enfin le cours des événements sportifs. 
par Stéphane Alliès
Journal — Sports
Indonésie : au moins 125 morts dans l’une des pires tragédies de l’histoire du foot
Prises au piège entre des supporteurs en colère et une riposte policière disproportionnée, au moins 125 personnes sont mortes piétinées ou asphyxiées dans un stade de la ville de Malang, à Java. 
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Terrorisme
Ces ratés que « Kill Bil » n’a pas voulu voir
Françoise Bilancini, la directrice de la DRPP, a dénoncé devant ses ministres de tutelle puis devant la représentation nationale, les failles de son service quand il était dirigé par son prédécesseur. Mais elle a omis de leur communiquer les ratés commis depuis qu’elle est à sa tête.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan