rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

204 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 déc. 2009

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Quelle victoire en Afghanistan ?

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

New York Times, le frère du président, Ahmad Wali Karzaï serait lui aussi impliqué dans le trafic d'opium, tout en étant rémunéré par la CIA.

Mais cela n'empêche pas Nicolas Sarkozy de dire que "La France restera engagée aux côtés du peuple afghan et de son futur gouvernement" et d'approuver le résultat de l'élection : un "processus rigoureux qui fait honneur à l'Afghanistan" selon lui.

Pourtant, l'envoyé de l'ONU américain, Peter Galbraith, avait été démis de ses fonctions en septembre, officiellement pour avoir affirmé que jusqu'à 30% des bulletins de vote en faveur du président sortant Karzaï étaient frauduleux. Selon une dépèche AFP, l'élection de Karzaï ne faisait pas l'unanimité aux Etats-Unis.

Jeune Afrique a publié il y a un mois un article très complet sur le président Afghan :

"Karzaï s’accroche à son fauteuil. Pourtant, à bientôt 52 ans, il est usé par le pouvoir. (...) Surtout, il est très seul. Trop, sans doute, pour accomplir une tâche qui, manifestement, le dépasse. « Il est stressé, sur les nerfs et bourré de tics », se désole l’un de ses conseillers. Il tourne en rond dans le Gul Khana, ce « palais des roses » devenu une sorte de bunker dont il ne sort presque jamais tant il a peur des attentats. Pour se dégourdir les jambes, il en est réduit à l’arpenter en tous sens… (…) Aujourd’hui, les membres du Hezb-e-Islami, le parti fondamentaliste de Gulbuddin Hekmatyar, proche des talibans, gravitent autour de lui."

Tiens, Hekmatyar... le chef de guerre qui a revendiqué l'attaque d'Uzbin. Son influence était aussi mentionnée dans Courrier International du 3 novembre : "Il ne serait pas étonnant qu’un arrangement soit conclu dans un futur très proche avec le puissant Gulbuddin Hekmatyar".

On est en droit de ce demander ce que sera cette "victoire" tant attendue par les chefs de la coalition occidentale, si elle se traduit par le retour au pouvoir de chefs fondamentalistes et des trafiquants d'opium, alliés à un président faible dont l'élection est entachée de fraudes. Huit ans de guerre pour obtenir ce résultat... Belle victoire, effectivement, de la liberté et de la démocratie.

Un article du Rimbusblog

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk