rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

204 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 janv. 2011

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

pour Daniel Schneidermann, les journalistes ne sont pas libres

Une émission de fond de France Inter (une heure) dans laquelle Daniel Schneidermann parle de son site @rrêt sur Images, de l'interactivité qu'il entretient avec ses lecteurs sur le forum des abonnés, et de ses rapports avec les médias traditionnels. Il était invité par Guillaume Erner dans son émission "Souriez vous êtes informés".

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une émission de fond de France Inter (une heure) dans laquelle Daniel Schneidermann parle de son site @rrêt sur Images, de l'interactivité qu'il entretient avec ses lecteurs sur le forum des abonnés, et de ses rapports avec les médias traditionnels. Il était invité par Guillaume Erner dans son émission "Souriez vous êtes informés".

Effectivement le forum d'@rrêt sur images est stimulant, riche en informations complémentaires, rectificatives, sur le contenu des émissions.

Souvent j'y participe et certains de mes commentaires sont à l'origine des billets de ce blog ; comme le précédent billet, issu d'un commentaire faisant suite à l'excellente émission de la semaine dernière sur le Mediator, avec Bruno Toussaint de la revue Prescrire, et Stéphane Horel, la réalisatrice du documentaire (et livre) "Les Médicamenteurs".

Schneidermann lit les forums, il écrit des articles en réaction à leurs contenus, crée ainsi une véritable interactivité avec ses abonnés. Après être passé par la télévision, la presse écrite (Le Monde, Libération), il affirme qu'Internet est le média le plus puissant, selon lui.

Il évoque Edwy Plenel, ses divergences avec lui à l'époque du Monde, de leur cause commune au sein du Spiil (syndicat de la presse indépendante d’information en ligne), de leur vision du journalisme, de l'éthique de la profession. Un passage que les abonnés de Médiapart découvriront avec intérêt, à n'en pas douter !

Les abonnés d'@rrêt sur images, écouteront avec plaisir Daniel revenir sur ces affaires qu'il a traité sur le site (Wikileaks, l'affaire Siné…) ou s'exprimer sur les affaires actuelles (nomination de Demorand à Libé).

Schneidermann est-il un , l'occasion d'évoquer la liberté d'expression et l'autocensure nourrie de conflits d'intérêt.

Il conclut "Non, les journalistes Français ne sont pas libres d'écrire ce qu'ils savent, ni ce qu'ils veulent".

Un constat sans complaisance, du grand Schneidermann !

un article du Rimbusblog

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière