Présidentielle 2017. Les votes des grandes villes au microscope

Si la présidentielle 2017 a vu de nombreux commentateurs opposer les électeurs des périphéries et des grandes métropoles, ces dernières sont en réalité loin de former des espaces homogènes. En observant une dizaine de grandes villes à l’échelle très fine des bureaux de vote, ce dossier souligne combien les variations spatiales du vote s’articulent à la géographie des inégalités.

arton1100-a4109

Parue sur le site de la revue Métropolitiques, retrouvez ICI l'introduction de ce dossier thématique collectif, qui se propose d'étuder de près les dynamiques électorales de Paris, Marseille, Lyon, Nice, Montpellier, Lille, Nantes, Bordeaux, Grenoble, Avignon, et Besançon.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.