Chômage : vous avez dit trois millions, M. Charpy ?

Alors que les chiffres du chômage pour le mois d'octobre sont attendus jeudi prochain, le directeur de Pôle emploi, M. Pierre Charpy, allume les premiers contre-feux. Au micro de LCI, il annonce que le nombre de chômeurs "restera en dessous de la barre des 3 millions inscrits en catégorie A".
Vous avez dit "3 millions", M. Charpy ? Soyons sérieux. Le directeur général de Pôle emploi est bien placé pour savoir que la barre des 4 millions de demandeurs d'emploi est sur le point d'être franchie. Où est passé le million manquant ? Ce ne sont pas les chiffres du chômage qui sont faux, ils disent ce que l'on veut bien mettre dans les catégories créées pour l'occasion. C'est leur utilisation qui constitue une manipulation flagrante de l'opinion.
En effet, le chiffre à prendre en compte pour avoir une idée plus conforme à la réalité est celui non de la seule catégorie A mais des catégories A, B et C, les catégories B et C étant les demandeurs d'emploi effectivement inscrits à Pôle emploi mais ayant décroché un petit boulot, un job provisoire ou n'importe quel emploi ne serait-ce que d'un jour dans le mois, déclaré à Pôle emploi. Bien qu'exerçant ce qu'on appelle officiellement une "activité réduite" ils n'en sont pas moins chômeurs. Et dans ce cas la France comptait bel et bien fin septembre 3 972 400 demandeurs d'emploi.
Que M. Charpy - ainsi que le gouvernement - cesse donc de manipuler volontairement les chiffres et qu'il nous dise comment il compte s'y prendre pour que l'organisme qu'il dirige assume sa mission de service public : assurer un revenu décent à tous les chômeurs et permettre leur retour à un emploi autre que précaire. Accessoirement cela consiste aussi à ne pas diffuser de fausses nouvelles en utilisant des chiffres exacts mais partiels.
**

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.