Robert Crémieux
Responsable associatif
Abonné·e de Mediapart

37 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 juin 2018

UN POGNON DE DINGUE POUR LES CHOMEURS ?

Un pognon de dingue pour les chômeurs ? « Chiche M. François Pinault ! » Signez la pétition #pognondedingue

Robert Crémieux
Responsable associatif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Macron : un langage de mépris pour celles et ceux qui ne sont "rien"

Le Président de la République prend aux pauvres pour donner aux riches. Rétablissons la balance, il y a des propositions pour ça. Syndicales, politiques, associatives, citoyennes. Par exemple la hausse du smic, la baisse du temps de travail sans diminution de salaire, les cotisations sociales, l’investissement dans les services publics, la hausse des pensions de retraite.

François Pinault, l’un des milliardaires français les plus connus, juge pour sa part, dans un article du journal Le Monde, que « Macron ne comprend pas les petites gens ». Cela voudrait dire que lui, le milliardaire, les comprend ? Alors, chiche, M. François Pinault, même si c’est dit avec une certaine condescendance pour les « petites gens », faites-en la preuve. Il ne vous en coûtera que quelques millions d’euros de votre argent de poche. Et cela peut créer des milliers d’emplois pour les chômeuses, chômeurs et précaires qui ne demandent que ça : un travail décent et socialement utile.

C’est possible comment ? Très simplement mais en même temps très innovant dans ce pays où le pognon file plutôt aux Bahamas : participez à la création d’un fonds de soutien à la création d’emplois dans les associations de chômeurs. C’est réaliste. Pas une utopie mais une alternative concrète à la carence des politiques d’Etat qui ne subventionnent pas les Maisons de chômeurs et supprime les emplois aidés. Une alternative concrète aux licenciements collectifs qui ignorent superbement le facteur humain des délocalisations et des spéculations boursières. Une contribution de quelques millions d’euros pour l’économie solidaire, une paille dans votre portefeuille, un petit pas pour l’humanité. Prenez quelques instants pour faire connaissance avec la pétition : « Chiche M. François Pinault ! ».

**

Un pognon de dingue pour les chômeurs ?
« Chiche M. François Pinault ! »

Signez la pétition

#pognondedingue
#ChicheFrançoisPinault
#SolidariteChomages

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Parlement
L’Élysée à la rescousse de la députée Sira Sylla, mise en cause pour harcèlement
Un conseiller élyséen a publiquement soutenu la parlementaire LREM, dont plusieurs anciens collaborateurs ont dénoncé le management, alors que ce problème est connu depuis des années par le parti. L’élue n’a également pas respecté une quarantaine au retour d’un voyage présidentiel en Afrique du Sud.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal — Société
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal — Élysée
À l’Élysée, le conflit d’intérêts qui passe comme une lettre à la poste
En mars 2020, la présidence de la République a nommé à la tête de son service de la correspondance un ancien du groupe de conseil informatique Capgemini. Le nouveau responsable a immédiatement fait appel à son ancien employeur en tant que consultant.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran