Pôle emploi : le très mauvais exemple du ministère du travail

Vous cherchez un renseignement sur le chômage ? Bon, vous avez recours à Internet, vous cliquez sur "Ministère du Travail" puis sur la rubrique "chômage". Là, vous avez accès aux "actualités", aux fiches pratiques, aux "chiffres et études" sur la question.

Vous cherchez un renseignement sur le chômage ? Bon, vous avez recours à Internet, vous cliquez sur "Ministère du Travail" puis sur la rubrique "chômage". Là, vous avez accès aux "actualités", aux fiches pratiques, aux "chiffres et études" sur la question. Pratique et simple d'accès. Une rubrique vous propose même, c'est classique, les "sites utiles" sur la question.

 

Là, oh surprise. Point de Pôle emploi à l'horizon mais les bonnes vieilles "ANPE" et "ASSEDIC". On pourrait en sourire. Dire qu'il ne s'agit que d'un retard sur la mise à jour d'un site et que par ailleurs les liens en question aboutissent au même résultat que si on avait un lien avec "Pôle emploi".

 

Mais nous sommes à m+11 de la mise en œuvre de la fusion ANPE - ASSEDIC et les salariés de Pôle emploi comme les chômeurs qui sont confrontés au dit service public dénoncent les ratés pour ne pas dire la panne d'une fusion qui intervient sans concertation en pleine explosion du chômage.

 

Le Ministère du Travail donne l'exemple de la confusion qui règne. Les chômeurs et tous ceux qui ont affaire à Pôle emploi ne s'entendent-ils pas dire régulièrement quand ils s'adressent à cet organisme : "Ah, mais, ici c'est Pôle emploi - ASSEDIC !" ou "Vous vous trompez, ici c'est bien Pôle emploi, mais Pôle emploi - ANPE ; allez voir Pôle emploi - ASSEDIC".

 

Comme quoi, le donneur de leçons qu'est M. Darcos devrait regarder le dossier de la fusion et écouter ce que les chômeurs et les salariés essaient de lui dire en vain depuis des mois. La fusion, sur le terrain, ça ne marche pas.

 

Cliquez pour vérifier par vous-même...

 

**

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.