Ne laissez pas le gouvernement manipuler les chiffres du chômage

"Le secrétaire d'État à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a estimé mercredi que la France devait se préparer à de nouveaux "mois difficiles" sur le front du chômage en 2010, qui sera l'année de mesures plus "offensives" en matière d'emploi. Les chiffres du nombre d'inscrits à Pôle Emploi pour le mois d'octobre seront publiés jeudi en fin de journée. "La bataille de l'emploi n'est pas gagnée", a déclaré M. Wauquiez à France Inter..." (dépêche AFP)

 

Les chiffres du chômage pour l'emploi seront publiés dans quelques heures. Les quatre millions de chômeurs, nous y sommes !

 

Aujourd'hui il nous semble nécessaire de lancer un appel. Ne laissez pas le gouvernement manipuler les chiffres du chômage ! Médias, journalistes, syndicats, responsables politiques, associatifs et simples citoyens concernés par les retombées sociales de la crise vous connaissez la réalité du terrain, contribuez à rétablir la vérité. Ne laissez pas les chômeurs et précaires seuls face à l'indifférence et leur désespoir. La récente étude de l'INSEE, publiée hier, mercredi 25 novembre (dont les lecteurs de Mediapart ont eu connaissance par l'article de Laurent Mauduit), le confirme s'il en était besoin : la pauvreté est là, ce n'est pas un mythe misérabiliste et gauchisant.

 

L'enjeu de la publication des chiffres du chômage est clair. Il ne s'agit pas d'une bataille d'experts, d'une querelle partisane mais d'une question au centre de la vie publique. Rappelons que c'est le gouvernement qui publie les chiffres par l'intermédiaire d'un communiqué commun Pôle emploi / DARES. Une stratégie de communication très sophistiqué accompagne, précède, suit la publication de ces chiffres que le gouvernement se réserve d'interpréter et d'utiliser à sa manière. Y compris en monopolisant la parole publique, en excluant les contradicteurs éventuels des grands médias.

 

Ne tombez pas dans le piège des fameuses catégories A, B, C qui sont déjà discutables sur le plan méthodologique (comme toute classification) mais qui sont surtout utilisées par les commentateurs autorisés et ministres pour brouiller les pistes. En insistant sur les seuls chiffres de la catégorie A (en écartant les chiffres des catégories B et C, demandeurs d'emploi en activité réduite et/ou précaires ainsi que les DOM) il s'agit d'escamoter un million de chômeurs et travailleurs précaires. Ne soyez pas dupes. Aidez les organisations de chômeurs qui ont de faibles moyens financiers et peu de relais sociétaux à faire connaître les vrais chiffres, la situation du chômage et les propositions qu'elles avancent (et qui sont proposées au débat public et peuvent être discutables). Il n'en va pas du seul intérêt des chômeurs mais de celui de l'ensemble des non bénéficiaires du bouclier fiscal de ce pays.

 

**

Rajout en fin de journée après la publication des chiffres à 18 h : voir le communiqué sur le site de SCM

**

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.