Nouvelle Donne, nouvelle arnaque.

François Hollande a oublié ses promesses, il a aussi oublié d'être bête. Après tout un pantin qui parvient à être élu président de la République est un pantin qui pense. Voyant arriver à grands pas la dérouillée aux élections européennes, ne demeure comme seul objectif celui de rester en tête de la gauche. Donc, les centaines de milliers de déçus du hollandime doivent s'éparpiller au maximum sur différentes listes de gauche lors de ces élections. Vous me suivez ?

Sur qui compter pour éviter que ces voix convergent vers le FdG ? EELV ? Oui mais trop peu, leur discours eurobéat et fédéraliste n'est plus de saison, leurs divisions internes et leur participation au gouvernement sont également bien répulsives. Donc que faire ? Créer un autre mouvement, eurocritique, bien propre sur lui, avec quelques transfuges du PS et quelques figures intellectuelles (ou pas) emblématiques. 

ET C'EST AINSI QUE L'ON PORTA "NOUVELLE DONNE" SUR LES FONTS BAPTISMAUX

Pim pam poum, en trois coups de cuiller à pot voici un nouveau parti, à gauche du PS et à droite du FdG. Oh que c'est subtil, que c'est habile, finement pensé. En figure de proue je demande l'économiste prétenduement hétérodoxe Larrouturou, qui hormis son nom imprononçable, est célèbre pour sa défense de longue date des 32 heures et du partage du travail. Célèbre aussi pour n'être écouté de personne, pour être passé du PS à EELV puis retour au PS pour finir (?) par Nouvelle Donne. Puis je demande les intellectuels au delà des partis, connus pour leur humanisme et j'obtiens Edgar Morin, brave homme, très intelligent mais depuis toujours "éminence grise" de ceux qui pensent bien mais s'écrasent sans cesse. Un peu l'alter ego de Dominique Méda sociologue de tout en chef, présente partout, soucieuse de tous, écoutée de personne. Vive les couleuvres. Puis je demande un nom, qui sonne bien et j'obtiens Mme Hessel, alors là on ne sait pas qui c'est en dehors de l'épouse de...mais qu'importe c'est la caution morale qu'il fallait. Ensuite j'aurai besoin d'une pincée de gens bien introduits dans les médias. Alors il me faut les médias "déconneurs" "second degré" très bobo et là je dégote Bruno Gaccio, parolier des Guignols. Puis dans les médias sérieux, je déniche Denis Clerc, éditorialiste d'"Alternatives économiques". De ce côté c'est blindé, l'union de la Gauche sniffeuse et de la gauche souffreteuse. Puis il me faut des figures de l'autre gauche, des altermondialistes un peu naphtalinisés, et là je tombe sur Susan George, membre éminente d'Attac, activiste des forums sociaux. Puis un petit décroissant aussi, histoire de renforcer le tout. Enfin je mets une touche d'émotion en sélectionnant Isabelle Maurer, "militante pour les précaires" qui avait défoncé Copé en direct à la téloche et Patrick Pelloux qui avait défoncé Chirac pendant la canicule et qui tient (a tenu ?) sa petite rubrique dans Charlie Hebdo. Dans le même genre, mais dont la situation reste tangente, le syndicaliste CFDT Edouard Martin qui ne sait pas trop à qui vendre son âme pour décrocher sa reconversion en tant qu'eurodéputé.

Bref que des gens très biens, encadrés par une palanquée de patrons, sans doute humanistes, soucieux du développement durable et de l'économie solidaire. Enfin quelques députés en rupture de ban, insatisfaits de leur place aux municipales par exemple ou ceux qui cherchent à se refaire leur virginité de gauche et à qui on ne reprochera nullement leur excessive naïveté (leur aveuglement) lorsqu'ils ont accepté que le parti félon PS les investisse grâcieusement dans leur circonscription. Au final, nous obtenons le casting parfait, digne de NOUVELLE DONNE NOUVELLE STAR.

ELISEZ LE NOUVEAU CHOUCHOU DES MEDIAS : NOUVELLE DONNE !!

15 petits jours de vie et déjà des heures de plateaux télé, de radio, d'articles. Alors là tout le monde, tout ce si beau petit monde est ravi, écoute béat la sage vérité énoncée par ces gens de bien qui pensent si juste et l'énoncent avec tant de grâce. Sauf que, le constat fait par Nouvelle Donne est celui du Front de Gauche, et que les remèdes envisagés sont également sensiblement les mêmes. Mais "NON nous ne sommes pas avec Mélenchon, non surtout pas !" Pourquoi ? et bien parce que ! "Parce que Mélenchon, il parle un peu trop crûment n'est-ce pas ? Si j'ose dire Robespierre me fait frémir et puis il est si sectaire, et enfin les communistes si productivistes, et puis encore un peu sta... non ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit, disons qu'ils n'ont pas encore pleinement intégré les contraintes environnementales et du ma.. Non pardon les contradictions de Marchais" 

Ah oui je vois, merci Nouvelle Donne et donc votre ennemi c'est la finance ? "Oui assurément, la finance, rendez vous compte Monsieur Demorand, capte une part toujours plus importante des revenus du travail. Les dividendes, Monsieur Apathie, les actionnaires Monsieur Barbier, vous savez, non qu'ils ne soient pas utiles, ni nécessaires mais quand même vous voyez..." 

Et oui les circonvolutions (plutôt que la révolution), pas de doute on les voit. Et si vous aviez à choisir entre le PS et le FdG, vous feriez quoi ? "Monsieur Pujadas, nous sommes une force indépendante, nous sommes intransigeants sur ces choses là." 

Et votre coeur de cible à Nouvelle Donne ? "Et bien,pour les européennes, les nonistes de 2005 de gauche", mais attention nous sommes pour l'Europe mais une Europe sociale et solidaire...parce que euh... l'Europe c'est maintenant qu'il faut que ça change. Comprenez moi l'euro ok, la BCE ok, mais l'Allemagne qui impose ses vues, c'est non."

SEDUIRE LA GAUCHE QUI LUTTE EN LISANT LES JOURNAUX

Résultat des courses aux européennes, mobiliser une frange de l'électorat de gauche ulcéré de la politique de Hollande, peut être prêt à voter FdG. Des profs, des fonctionnaires, des cadres, des journalistes, des gens des médias, de la culture. Les cols blancs qui se méfient instinctivement de tout ce qui est plus sombre que le rose mais qui n'y sont pas fondamentalement hostiles, surtout quand le rosé leur fiche une terrible gueule de bois post électorale. Tailler des croupières au Front de Gauche pour maintenir encore un peu l'illusion que le PS domine à gauche grâce à un éparpillement bienvenu des voix. Avez vous vu H. Désir dire du mal de l'initiative Nouvelle Donne, avez vous entendu JM Ayraut s'en plaindre, Hollande soupirer, MN Liennemann s'en émouvoir ? Non, non et non !

Ca ne vous étonne pas ? Quand on sait leurs invectives et les foudres qu'ils lancent à l'encontre du FdG et de Mélenchon en particulier.Quel journaliste  demandera à Nouvelle Donne dans quel groupe  siègeront leurs élus au parlement européen ? Au GUE/ NGL au côté du Front de Gauche et de Syrizia ? Ah ah la bonne blague... à la soupe au PSE avec le PS et le SPD ? Ah ah ah la bonne trahison, post coïtom animal traître... ou bien indépendant, là où on n'a qu'à se taire ? 

Nouvelle Donne est une minable opération électoraliste pilotée en sous main par l'Elysée. Qui n'ajoute que de la division à gauche. Qui remet de la confusion là où une reconfiguration commençait à émerger. C'est l'art de mettre le chaos là où règne déjà la complexité. C'est l'art de faire à la gauche ce qu' Hollande a su si bien faire au PS.L'aventure Nouvelle Donne ne durera pas mais l'agonie de la gauche n'en sera que prolongée d'autant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.