En réponse au billet de Alexis Dayon du 22 Octobre 2020

Il est agréable de lire sur Médiapart en haut de la page une du Club un article bien écrit, argumenté et qui fait appel à la raison et à la sensibilité. Les motivations exprimées recoupent celles de tout un chacun. Je pourrais adhérer à une telle profession de foi et cependant je résiste et je m'insurge devant tant d'aveuglement.

En réponse au billet de Alexis Dayon du 22 Octobre 2020

 " Toi qui m'appelles islamo-gauchiste, laisse-moi te dire pourquoi le lâche, c'est toi .

Il est agréable de lire sur Médiapart en haut de la page une du Club un article bien écrit, argumenté et qui fait appel à la raison et à la sensibilité. Les motivations exprimées recoupent celles de tout un chacun; " vivre libres, ça commence par tolérer que la liberté d'autrui m'offense", " je veux vivre dans un pays où les caricaturistes puissent caricaturer, les croyants assister à leur culte, sans que des meurtriers ne leur tirent dessus". Je pourrais adhérer à une telle profession de foi et cependant je résiste et je m'insurge devant tant d'aveuglement. Pourquoi me direz vous? Parce que ce n'est plus le cas en France. Parce que depuis plus de trente ans les islamistes sèment la terreur en France et partout dans le monde. Parce que dans notre pays les caricaturistes ne peuvent plus caricaturer, les enseignants ne peuvent plus enseigner, les croyants assister à leur culte (l'assassinat du père Hamel), les auditeurs assister à un concert (Bataclan), les juifs faire leurs courses (Hyper-casher), les gendarmes faire leur métier (Assassinat d'un couple de policier), les citoyens assister à un feu d'artifice (le 14 Juillet à Nice),... sans risquer la mort. Je ne parle que des attentats en France. La liste serait plus longue si nous regardions dans d'autres pays ou sur d'autres continents. De plus ceux que vous croyez défendre , les musulmans, sont à 80% les victimes de ces massacres. Ces informations connus de tous devraient vous faire réfléchir et vous empêcher de parler des"Musulmans". Vous utilisez ce terme pour désigner les cinq millions de personnes qui sont désignés musulmans par leur origine en incluant les athées, les apostats sans leur demander leur avis. De plus vous devriez savoir qu'il existe plusieurs dizaines de courants religieux qui se réclament du Coran, très différents, parfois opposés, parfois se faisant la guerre (chiites/Sunnites, Daesh/ Al-Qaïda, Iran/Irak...). Vous comprendrez que dans ces conditions on ne peut prendre pour argent comptant vos avis sur "les Musulmans". De quels musulmans parlez vous? l'extrême droite considère les musulmans comme une entité homogène, considérant que l'origine (pour eux tous les musulmans sont des arabes) est suffisante pour les mettre dans le même sac et vouloir les jeter à la mer. Pour une partie de la gauche les "musulmans" sont aussi essentialisés comme "Opprimés" alors que n'importe quelle étude sociologique nous informe que nous trouvons des "musulmans" dans toutes les couches de la société. Si vous regardez les complices présumés des tueurs de Charlie je les situerais dans ce que Marx appelait le "lumpen prolétariat", plus souvent oppresseurs qu’opprimés Il nous faut considérer l'extrême hétérogénéité des muslmans. Vous voyez bien que l'on ne peut avoir un jugement global sur "les Musulmans".Vous voilà donc obligé d' entrer dans le vif du sujet (si j'ose dire) et de nous dire de quels musulmans vous parlez? C'est aussi entrer dans la complexité.et quitter les jugements superficiels.

Je vous parlerai d'un courant de l'islam qui s'appelle "État islamique" ou d'Al-Quaïda et de toutes ses filiales. Je crois que, vous comme moi, vous considérez ces organisations comme terroristes, qu'il faut les combattre et dénoncer leur projet totalitaire. Voir comment ils appliquent la charia dans les zones qu'ils contrôlent en Syrie. Rappelez vous cependant que les assassins de la rédaction de Charlie Hebdo se disaient "musulmans" et se réclamaient de ces organisations. Une autre partie des "musulmans" ont considéré qu'il l'avaient bien cherché. Que leur humour était blasphématoire et que de nombreux jeunes "musulmans" refusèrent de participer à la minute de silence. Si nous voulons bien nous arrêté un instant sur ces faits connus de tous, il apparait qu'il y a les "musulmans" terroristes, d'autres "musulmans" qui comprennent les auteurs des massacres car ils ont offensé le prophète, et enfin les "musulmans" qui acceptent que la caricature du prophète n'est pas un délit dans la république française depuis plus de deux siècles

Ce simple rappel de faits, connus de tous, nous permet de différencier les réactions hostiles aux "musulmans" puisque pour simplifier le débat j'ai différencié  trois groupes.

Mon hostilité est manifeste contre les terroristes du premier groupe, c'est assurément votre cas également. .

Je suis très attentif, dans le second groupe à ceux qui préparent le terreau sur lequel prospère des fanatiques. Je cherche à découvrir qui sont leurs alliés. Parmi ceux-ci on trouve des "décérébrés, des militants, des universitaires, des animateurs de télévision", des imams, des philosophes. Sinon comment comprendre que des élèves juifs ne puissent plus suivre un enseignement dans un établissement public, Comment la collégienne Mila est harcelée, menacée de mort par des milliers d'internautes, comment un enchainement de lâchetés a pu aboutir à la mort de Samuel Paty. Oui je cherche à comprendre qui a pu amené des jeunes français à devenir des djihadistes.

Dans le troisième groupe il y a mes alliés, tous "les musulmans" pratiquants ou non, démocrates et laïques, qui combattent toutes les dérives des fanatiques et de ceux qui les aide, consciemment ou non. Sans doute votre "amie musulmane qui n'a jamais d'autres mots à publier que des mots empreints de bonté et de délicatesse" fait partie de ceux là.

Alors je vous invite seulement à approfondir vos recherches. Renseignez vous sur les organisations de la manifestation du 10 Novembre sur le contenu de leur appel. Marwan Mohamad fondateur du CCIF et de la plate forme "Les Musulmans" (lui aussi parle des "musulmans" pour s'en arroger la direction), à l'initiative de cette manifestation est celui qui a lancé "Allahou Akbar" (Dieu est grand) reprit par une partie de la foule. La manifestation qui s'annonçait anti raciste était détournée par  son organisateur en une manifestation religieuse. Écoutez son discours sur le peuple"le meilleur" dans ses conférences1. Il est désigné par Tariq Ramadan comme son successeur. Il a fallu que des plaintes pour viols soient déposés, contre ce dernier, pour que se révèle la fausseté de son discours. Même Edgar Morin s'est laissé envouté par ce leader "charismatique" des "Frères musulmans", même Edwy Plénel s'est laissé berner accusant Charlie Hebdo de "faire la guerre aux musulmans" et de comparer sa première page le caricaturant, à une affiche nazie. Les faits lui ont donné tellement tort, qu'il n'ose plus prendre la plume depuis le début du procès des complices présumés des assassins de Charlie Hebdo. Lisez "Pour les musulmans" (traduit en arabe et distribué gratuitement par le Qatar) pour comprendre que sous un prêche humaniste se cache une incompréhension du sens des affrontements avec l'islamisme. Ecoutez Tariq Ramadan "Il faut veiller au contrôle des programmes scolaires et les empêcher de véhiculer des valeurs non conformes à nos principes2". N'est-ce pas cette recommandation que ce père d'élève de Conflans a mis en pratique? Le Président Erdogan vient d'insulter le Président Macron et n'a pas présenté ses condoléances pour Samuel Paty. Ne croyez vous pas que c'est une façon de ne pas condamner le meurtre et de préparer le terrain à des prochaines violences?

Je me suis depuis plusieurs années longuement exprimé dans un livre et dans mon blog sur ce sujet. Vous pourrez vous y reporter sur des points que je ne peux aborder dans cette réponse. Je suis persuadé que fondamentalement nous désirons vivre dans une République laïque et démocratique Démocratique, car se fondant sur l'acceptation de la conflictualité dans le débat et laïque car des personnes courageuses en affrontant rudement un clergé catholique, ont construit le cadre dans lequel peuvent cohabiter des croyances et des philosophies différentes.. Notre ignorance et notre naïveté bienveillante ne doivent pas nous amener à donner la main aux islamistes porteurs d'un projet politique totalitaire.

P.S. Médiapart dans sa grande mansuétude et son esprit d'ouverture se gardera bien de donner une quelconque visibilité à ma réponse. Le débat  est réservé à ceux qu'il reconnait comme les siens.

1Cassettes multiples que vous trouverez sur You tube

2Extrait d'une de ses cassettes "Islam et laïcité. Compréhension et dialogue" cité par Marianne du 21 Novembre 2015

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.