Romain Blanchard
Comédien, metteur en scène
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

2 Éditions

Billet de blog 1 déc. 2015

Monsieur Nicolas Sarkozy, nous n'avons plus besoin de vous

Romain Blanchard
Comédien, metteur en scène
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur Nicolas Sarkozy,

Avec quelques amis nous nous sommes dit que nous n'avons plus besoin de vous. Voilà en fait, il est vrai que cela fait trop longtemps que vous portez la confusion dans la politique en France, et on s'est dit que vous nous rendriez un fier service si vous vous en alliez, ça serait vraiment républicain.

Et puis bon vu la façon dont vous avez géré la crise en Lybie, en fournissant des milliers d'armes pour que le pays soit "libéré" avant le 14 juillet 2011 pour que vous puissiez parader afin d'être réélu, et ce afin de ne pas aller en prison, bon bref. Et puis aussi assassiner Khadafi même si c'était un salaud tout ça pour ne pas qu'il révèle qu'il avait financé votre campagne, enfin voilà.

On s'est dit aussi que votre discours crypto-pétainiste de Grenoble fait dans l'unique but de plaire aux cons et ce aussi afin d'incarner une certaine horrible idée de la France dans l'idée là aussi d'être réélu pour échapper à la prison sans aucune considération pour les conséquences à long terme de votre parole, bon.

Et puis Fukushima, avec mes amis on se souvient qu'en pleine catastrophe vous aviez réaffirmé la "pertinence du nucléaire".

Récemment il y aussi eu la mise en lumière de la désorganisation des services de renseignements que vous avez rendue possible grâce à un de ces grands élans de "modernisation" mâtiné de "y'a qu'à faut qu'on" dont vous avez le secret. Et on se dit aujourd'hui que ce n'était vraiment pas le moment de faire ce genre de prouesses si vous voulez notre avis. 

Et puis en fait le problème c'est que ça continue, vous continuez vos vieilles recettes et vos photos retouchées dans Paris Match avec vos lunettes d'aviateur qui vous donnent l'air d'un trader des années 80. Vous continuez à resservir encore et toujours des "solutions" dont vous savez très bien qu'elles sont impossibles à mettre en oeuvre, tout ça pour être réélu afin d'échapper etc.

Avec mes amis, nous qui ne sommes pas foncièrement de droite comme vous pouvez le deviner, nous aimerions néanmoins que le débat soit remis à sa juste place, et élevé un peu au-dessus des thématiques dégueulasses que vous avez contribué à développer, sans aucune considération pour ce que vous savez on appelle le "pacte républicain", thématiques qui sont le pain au chocolat et la race blanche, même si de notre propre aveu nous adorons le pain au chocolat et les kebabs à la sauce blanche alors évidemment c'est très dur de voir instrumentalisé son propre estomac, ça donne des indigestions. Ça fait chier, pour le dire simplement.

Enfin voilà monsieur Nicolas Sarkozy, on s'est dit que ça ferait du bien à tout le monde, à droite comme à gauche si vous vous en alliez. Alors s'il vous plaît, rendez-vous.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu