Romain Blanchard
Comédien, metteur en scène
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

2 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2015

Régionales : pourquoi j'irai voter

Pourquoi aller voter ? En effet, à en croire quelques commentaires inspirés, je ferais mieux d'être un citoyen responsable et de favoriser la montée du FN par mon abstention parce que "il y en a marre". Et bien moi, j'irai voter. Tout simplement parce que les régionales sont un enjeu local, et que je refuse de me laisser atteindre par ce romantisme bizarre qui envahit les réseaux sociaux.

Romain Blanchard
Comédien, metteur en scène
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voter ne "sert à rien", car ils sont "tous pareils". La preuve : le vote pour François Hollande n'a pas infléchi la politique néo-libérale que nombre de nos concitoyens voudrait voir abolie.

Certes, mais la présidentielle a un caractère national, et même un caractère extra-national puisque notre pays est lié à d'autres par de nombreux accords et traités, dont celui de Lisbonne n'est pas le moindre. Infléchir une politique nationale dans ce contexte est plus compliqué que par le passé, ça nécessite de changer une bonne fois pour toutes notre vision auto-centrée. Mais c'est un autre débat.

Les régionales - quant à elles - sont des élections qui concernent des politiques publiques précises, comme les transports par exemple. L'idée même qu'un Wauquiez ou une Le Pen puisse accéder à ces politiques me glace d'effroi. En effet, ces élections influencent concrètement la vie de tous les jours. Et nous ne sommes pas dans un moment où nous pouvons nous permettre de perdre du temps.

Si on estime qu'une élection présidentielle ou européenne ne change rien à la donne - et cela est très discutable - alors n'y votons pas. Mais les régionales, les municipales... N'ayons pas la faiblesse de croire que cette élection est un "message", où nous nous tirerons nous-mêmes une balle dans le pied.

Nous aurions tort aussi de croire, comme je le lis ici où là, que le FN est un moyen de renverser la table et qu'après on pourra passer à autre chose. On aurait tort de croire qu'une fois au pouvoir, ces gens, révélant leur profonde incompétence, seront aussitôt balayés par des Français ayant ouvert les yeux sur la vraie nature de ce parti.

Il ne faut jamais sous-estimer son ennemi. Une fois au pouvoir, ces militants d'extrême-droite continueront de polluer l'espace public avec de fausses informations, ils continueront à distiller peur et contre-vérités jusqu'à ce que les citoyens finissent par y croire pour de bon. Et ils y croiront, car nous sommes des êtres de récits et nous écoutons souvent celui qui occupe le plus d'espace. Rappelez-vous des pouvoirs d'extrême droite chez nos voisins italiens, espagnols. Rappelez-vous la dictature de Pinochet au Chili. Bien souvent, ces gouvernements ont duré plusieurs décennies... Il ne faut laisser aucun espace aux militants du FN car ils en profiteront. Ils profiteront de nos pensées romantiques, et de notre grand courage d'abstentionnistes.

Peut-être serait-il temps de lire les programmes des autres candidats ? Ils sont moins bruyants mais beaucoup plus intéressants.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal — Migrations
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA