les " Arméniens" n'ont pas attendu Macron

Toutes les villes de France qui ont accueilli des " Arméniens" dans les années trente, ont dressé un monument aux victimes du génocide , à l'instigation d'associations regroupant rescapés d'alors et déscendants d'aujourd'hui ... et savent que le 24 avril ne doit rien à Macron... contrairement aux journaistes ...

Ce matin, 24 avril 2019, France info apprend par l'Elysée et grâce à Emmanuel Macron - qui en aurait choisi la date- qu'en France, la diaspora arménienne se prépare à commémorer le génocide perpétré dans l'Empire ottoman au début du XXè siècle à l'origine même de cette diaspora ; toutes les collectivités* qui depuis des décennies répondent au voeu des associations regroupant d'abord les rescapés puis leurs enfants et petits enfants ...en organisant des cérémonies doivent se frotter les yeux : j'invite les journalistes qui en disposent des rendre sur les chaines TV qui diffusent depuis l'Arménie, ils n'auront pas besoin de comprendre la langue pour voir tout un peuple se recueillir , toute la journée, et défiler jusqu'au mémorial édifié à Erevan ... et répondre ainsi à l'appel d'Emmanuel Macron de faire du 24 avril une journée de deuil ? La honte soit sur ces " journalistes."

*https://webaram.com/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.