Rv RICHARD
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mars 2021

Rv RICHARD
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Elon Musk ou la futilité criminelle

Elon Musk est depuis janvier 2021 l’homme le plus riche du monde, détrônant le patron d’Amazon. Je me moque de leur fortune, essentiellement liée à la capitalisation boursière. Elon Musk ne sert en aucun cas l’humanité : il la dessert. Et ce dessert est indigeste.

Rv RICHARD
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En plus, il se prend pour une référence de l’écologie : «Nous jouons vraiment un jeu fou avec l’atmosphère et les océans. Nous prenons d’énormes quantités de carbone des profondeurs souterraines et nous mettons dans l’atmosphère, c’est fou. Nous ne devrions pas faire cela. C’est pourquoi nous devons avoir une infrastructure de transport d’énergie et d’énergie durable à long terme.». cf https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/elon-musk-crise-ecologique-tesla-58033/.

Folle est cette prétention à résoudre la crise écologique par un empilement de technologies, plus gaspilleuses les unes que les autres.

Voici un aperçu de ses projets :

Il est patron de Tesla, des voitures électriques dont la moins chère coûte plus de 50 000 euros. Qui pourra se l’offrir ? Comment sera fabriquée l’électricité qui la fait fonctionner ?

En 2016, Tesla avait racheté SolarCity. SolarCity est spécialisée dans le développement et l'installation de systèmes photovoltaïques aux Etats-Unis, pour s’en désengager en juin 2018, en fermant une douzaine de sites de production d’énergie solaire.

Il se lance dans un « Planète Tour » nommé SpaceX, un vol spatial habité dont il voudrait à terme faire bénéficier quelques privilégiés millionnaires. Les fusées en question seraient réutilisables. Selon Ouest-France (5 mars 2021), les essais ne sont pas concluants. Le 3 mars, une fusée Starship SN 10 a réussi à se poser au Texas « en un seul morceau » avant d’exploser quelques minutes plus tard, ce qui n’a « pas de quoi démoraliser les équipes ». C’était la troisième tentative. Autant de carbone rejeté dans l’atmosphère. Et autant d’argent gaspillé, qui aurait pu servir à de plus utiles projets, mais tant que les cours de bourse sont au vert, pas de problème.

Avec le projet Starlink, il ambitionne de proposer un Internet à haut débit au monde entier. Pour cela, il entreprend de couvrir la stratosphère de 42 000 satellites d’ici à 2025. Avec des relais sur terre, comme en Normandie, ce qui laisse pantois les habitants de Saint-Senier-de-Beuvron, où SpaceX vient d’acquérir 3 hectares, https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2021-02-15/un-village-normand-declare-la-guerre-au-milliardaire-americain-elon-musk-2b2817f7-40de-404b-be22-4fe7290c872f

.

Avec les projets Urban Loop (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperloop) et Boring Company, il veut créer le métro de demain du côté de Los Angeles, qui permettrait le transport de personnes et de voitures, à plus de 250 km/h (voire 1000 km/h) entre métropoles de l’Ouest  (Los Angeles-San Francisco) ou de l’Est des Etats-Unis (Washington-NY), pour répondre à l’encombrement des routes. Boring Company se charge de construire les tunnels, avec des tunneliers 15 fois plus rapides que ceux existants. Déjà que la Californie est sujette à des séismes, ce genre d’engin risque d’amplifier ces phénomènes. Mais Musk semble l’ignorer.

Et puis, il y a son projet de colonisation de la planète Mars par des humains. Sa société SpaceX vise d’abord un vol aller-retour expérimental, sans humain à bord, dans deux ans, puis des humains vers 2030, un voyage d’environ 18 mois et comme point d’orgue, la colonisation de Mars vers 2050.

 « Il est essentiel pour la survie de l’humanité de fonder une société centrée sur le voyage spatial », affirme Musk.

Une folie qui va peut-être précipiter le déclin de l’humanité ou en tout cas, creusera un peu plus la fracture entre hyper-riches et le reste de la population. Cette fracture existe déjà, mais il ne suffit pas de le constater : il faut mettre hors d’état de nuire ces mégalomanes, par exemple les Musk ou Bezos, donc se passer d’eux. Déjà, ne faire preuve d’aucune complaisance par rapport à leurs projets et aux spéculateurs qui les soutiennent, donc nous employer à les faire échouer.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique auprès d’une association d’aide aux migrants à Calais. Dans un entretien à Mediapart, elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine

La sélection du Club

Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy