Saad eddine kouidri
Reporter photographe
Abonné·e de Mediapart

165 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 janv. 2022

Tu « saddamises » ou tu « allendises »

Nous constatons que les principaux éléments de la morale se retrouvent dans les injonctions de la plupart des grandes religions. La morale est naturelle et ne peut dans ce cas être sacralisée.  Les prophètes ont jugé bon de clamer haut et fort, courageusement et dignement, celle de leur temps pour les partager

Saad eddine kouidri
Reporter photographe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Que tu sois élu comme Salvator Allende ou que tu t’imposes par la force, comme Saddam Hussein, c’est du kif-kif au même pour les pouvoirs politiques occidentaux. Allende, Saddam, Kadhafi ont été assassinés par l’impérialisme pour la raison qu’ils refusaient le diktat, la soumission, la colonisation.

Nous constatons par ailleurs que les relations entre la Russie et les U.S.A redeviennent comme au temps de l'URSS, au temps de la guerre froide où leurs pourparlers politiques étaient toujours sur le fil du rasoir nucléaire. Dans ce cas, c’est légitime dirons nous, que les nouvelles Républiques comme l’Algérie garde forcément, à regret, une attitude précautionneuse d’autant plus que  la solidarité des peuples, animée particulièrement par la gauche envers le Mouvement de libération, s’est fracassée après les indépendance et prive, les palestiniens , les sahraouis, les guadeloupéens, les guyanais, les martiniquais,  les réunionnais d’une aide, face au colonialisme, au sionisme au royalisme franco-Israélo-marocain qui se permet de plomber l’Union africaine,  de planter  « le clou de Djeha » au Maghreb et au ministre français des Affaire étrangère lors de son dernier voyage à Alger, d’éclipser l’Algérien Lamamra, à la sortie de son entrevue avec le Président Tebboune ! Sur ces défaites, je me presse de rappeler la grande victoire des enfants d’Allende qui ne se suffisent  pas de résister comme ceux de Saddam mais de battre à plate couture l’ennemi sur son propre terrain et le refus du peuple marocain à la normalisation de son pays avec l’entité sioniste d’Israël.

 L’enfant du Chili à  35 ans et il s’appelle Gabriel Boric. Il est le nouveau président du Chili, il est l’espoir de la gauche et il est la grande marque de l’année 2022 pour le monde à l’instar du Hirak pour Algérie.

Malgré son élection, le Président chilien Allende avait été bombardé dans son palais le 11 Septembre 1973, comme l’ont été quelques années après les peuples irakiens, somalien, libyen,  yémenite… par la France et l’Amérique, par l’OTAN et l’Occident et non pas,  par la Russie et la Chine comme ne le remarque pas assez la gauche occidentale !  Aujourd’hui tout le monde sait que l’impérialisme mentait pour se donner des raisons de tuer ces leaders et de bombarder leurs peuples au nom de la démocratie à l’image d’Israël qui vient de décréter un permis de tuer les palestiniens. Ces démocraties ne reconnaissent pas l’autre comme semblable. Effectivement, leurs dirigeants sont d’une morale aveugle à cause de la recherche de profit au taux déshumanisant.

Ce n’est donc pas le niveau de développement de la société qui préserve l’humanité d’un retour atavique mais de l’absence de mise à niveau de la morale et particulièrement celle des décideurs.

Nous constatons que les principaux éléments de la morale se retrouvent dans les injonctions de la plupart des grandes religions. La morale est naturelle et ne peut dans ce cas être sacralisée.  Les prophètes ont jugé bon de clamer haut et fort, courageusement et dignement, celle de leur temps pour les partager, sauf que l’accaparement par un clergé, dont des prêtres, qui terminent par sodomiser des enfants en sus d’un Vatican pro-nazi dans le temps, finit par acculer les peuples sortis de la nuit coloniale à la sadamisation.

L’anthropologue du XIXe siècle nous donne le principal élément de l’évolution de la société : l’homme avance en civilisation, et que les petites tribus se réunissent en communautés plus larges, la plus simple raison devrait aviser chaque individu qu’il soit d’étendre ses instincts sociaux et ses sympathies à tous les membres d’une même nation, même s’ils lui sont personnellement inconnus. Une fois ce point atteint, il n’y a plus qu’une barrière artificielle pour empêcher ses sympathies de s’étendre aux hommes de toutes les nations et de toutes les races…La sympathie portée au-delà de la sphère de l’homme, c'est-à-dire le sentiment d’humanité envers les animaux inférieurs, semble être l’une des acquisitions morale les plus récentes.

C’est en respectant toute vie que nous pourrons faire reculer le racisme, qui imprègne plus ou moins, toutes les idéologies. Le raciste est cet homme qui ne voit dans le semblable que le différend qui le menace ! 

Je termine par cette excellente nouvelle qui vient de tomber : Les dirigeants de la Russie, de la France, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de la Chine ont adopté une déclaration sur la prévention de la guerre nucléaire et la nécessité d'éviter la course aux armements. Saadeddine Kouidri

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
par Bésot