Saad eddine kouidri

Reporter photographe

ALGER - ALGERIE

Sa biographie
Kouidri Saâdeddine né le 2 Décembre 1943. J’ai milité au PAGS à ETTAHADI-TAFAT et au MDS de 1968 à 2008. Mon métier est Reporter- photographe. J’ai réalisé des reportages, des expositions des diaporamas et ma dernière  réalisation remonte à 2011 avec le DVD « Warda fi sahèt ettarikh ».  je vis et j'habite à Alger.   
Ses éditions
Voir tous
  • La liberté à un mètre

    Par
    Pour changer nous devons revenir à la politique c'est-à-dire à la gestion de la Cité par la majorité et  à la critique de son économie et non à l’économisme que la Finance a finit par  dominer absolument jusqu’à remettre la décision aux mains d’oligarques qui utilisent dans les pays occidentaux  le « pouvoir d’achat » au dépend « du pouvoir de vivre » pour asservir le monde.
  • Covid 19 ou la vengeance de la nature

    Par
    Aujourd’hui  la nature, semble se  venger  à travers l’animal sauvage, parce qu’elle n’a pas été respectée et demain,  ce sera à travers cet Homme que le système capitaliste n'a cessé de déshumaniser.
  • La vengeance de la nature

    Par
    Le coronavirus Covid-19 est naturel et semble atteindre l’homme  à cause de la déforestation, de la déviation des grands fleuves, des nouvelles villes  et autres grands travaux  qui ont privé les animaux sauvages, de leur milieu naturel.
  • La vengeance de la nature

    Par
    Le Covid-19 est naturel et semble atteindre l’homme  à cause de la déforestation, de la déviation des grands fleuves, des nouvelles villes  et autres grands travaux  qui ont privé les animaux sauvages, de leur milieu naturel.
  • L’Algérie nouvelle dans le clair-obscur.

    Par
    Nous resterons amazigh, arabe, musulman, pour ne jamais être citoyen algérien. En un mot le système politique ne retient pas que nous sommes africains et méditerranéens, parce que c’est évident. Il ne retient que ce qui est équivoque à l’image de sa politique!
Voir tous
  • Édition Découvrir Mediapart

    Un fruit de l'histoire

    Par
    Le monde actuel est traversé par des mouvements citoyens portés par la majorité des peuples exigeant une politique qui assure tout simplement à tous et à toutes la dignité adossée à l’espoir et non aux cauchemars où les a plongé la mondialisation du capitalisme voilà des siècles
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le mépris des peuples est leur handicap

    Par
    Le mouvement citoyen et sa marche paisible, souvent festive, toujours pacifique, donnent l’impression d’une sorte de catharsis de tout un peuple, pas seulement pour se libérer de la peur, mais pour libérer leur patrie du mal qui la poursuit depuis la colonisation et bien au-delà
  • Édition Découvrir Mediapart

    Les sursauts salvateurs

    Par
    Le mouvement citoyen détient encore la victoire, tant qu’il reste mobiliser, pacifique et fera encore une fois plier avant ou après les élections les décideurs une énième fois pour cheminer avec le peuple vers plus d’équité, de justice et de bien être.
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le rappel de deux ou trois évidences

    Par
    ...Toutes les luttes depuis la machine à vapeur ont échoué à faire émerger l’alternative au système capitaliste.  La cause est évidente : le manque de solidarité dont le point culminant se situe exactement le 11 septembre 1973 au Chili quand Salvador Allende fut assassiné. C’est à ce moment que l’alternative au socialisme était morte et c’est l’inverse qui s’est produit depuis.
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le rappel de deux ou trois évidences

    Par
    ...Toutes les luttes depuis la machine à vapeur ont échoué à faire émerger l’alternative au système capitaliste.  La cause est évidente : le manque de solidarité dont le point culminant se situe exactement le 11 septembre 1973 au Chili quand Salvador Allende fut assassiné. C’est à ce moment que l’alternative au socialisme était morte et c’est l’inverse qui s’est produit depuis.