Saad eddine kouidri

Reporter photographe

ALGER - ALGERIE

Sa biographie
Kouidri Saâdeddine né le 2 Décembre 1943. J’ai milité au PAGS à ETTAHADI-TAFAT et au MDS de 1968 à 2008. Mon métier est Reporter- photographe. J’ai réalisé des reportages, des expositions des diaporamas et ma dernière  réalisation remonte à 2011 avec le DVD « Warda fi sahèt ettarikh ».  je vis et j'habite à Alger.   
Ses éditions
Voir tous
  • Non à la transitologie, au 5e mandat sous d’autres burnous

    Par
    En ce qui nous concerne, le subterfuge de la minorité est de faire croire que  l’ennemi  à notre peuple est spécifiquement étranger.  En étant étranger  le problème de la défense de la souveraineté se pose uniquement à l’armée et gare à celle ou à celui qui s’en mêle car il devient suspect !
  • La confirmation par l’épreuve du 12.12

    Par
    Tous les peuples aspirent à s’émanciper et luttent contre les freins de la bourgeoisie à leurs évolutions. Si tous les pays ont des difficultés socio-économiques de mêmes nature mais  à des différents degrés, ce n’est pas le cas sur la scène  politique. Il semble que dans ce domaine l’entrave principale est liée à l’histoire.
  • Le chantage du "collective de novembre"

    Par
    Nous savons toutes et tous que depuis 1962 l’Etat français, bourgeois et socialiste, a continué à nous faire la guerre avec d’autres moyens que le feu au point de déclarer dans son parlement que la colonisation est positive. Notre génocide est donc positif aux yeux de parlementaires français.
  • Un fruit de l'histoire

    Par
    Le monde actuel est traversé par des mouvements citoyens portés par la majorité des peuples exigeant une politique qui assure tout simplement à tous et à toutes la dignité adossée à l’espoir et non aux cauchemars où les a plongé la mondialisation du capitalisme voilà des siècles.
  • Le mépris des peuples est leur handicap

    Par
    Le mouvement citoyen et sa marche paisible, souvent festive, toujours pacifique, donnent l’impression d’une sorte de catharsis de tout un peuple, pas seulement pour se libérer de la peur, mais pour libérer leur patrie du mal qui la poursuit depuis la colonisation et bien au-delà
Voir tous
  • Édition Découvrir Mediapart

    Un fruit de l'histoire

    Par
    Le monde actuel est traversé par des mouvements citoyens portés par la majorité des peuples exigeant une politique qui assure tout simplement à tous et à toutes la dignité adossée à l’espoir et non aux cauchemars où les a plongé la mondialisation du capitalisme voilà des siècles
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le mépris des peuples est leur handicap

    Par
    Le mouvement citoyen et sa marche paisible, souvent festive, toujours pacifique, donnent l’impression d’une sorte de catharsis de tout un peuple, pas seulement pour se libérer de la peur, mais pour libérer leur patrie du mal qui la poursuit depuis la colonisation et bien au-delà
  • Édition Découvrir Mediapart

    Les sursauts salvateurs

    Par
    Le mouvement citoyen détient encore la victoire, tant qu’il reste mobiliser, pacifique et fera encore une fois plier avant ou après les élections les décideurs une énième fois pour cheminer avec le peuple vers plus d’équité, de justice et de bien être.
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le rappel de deux ou trois évidences

    Par
    ...Toutes les luttes depuis la machine à vapeur ont échoué à faire émerger l’alternative au système capitaliste.  La cause est évidente : le manque de solidarité dont le point culminant se situe exactement le 11 septembre 1973 au Chili quand Salvador Allende fut assassiné. C’est à ce moment que l’alternative au socialisme était morte et c’est l’inverse qui s’est produit depuis.
  • Édition Découvrir Mediapart

    Le rappel de deux ou trois évidences

    Par
    ...Toutes les luttes depuis la machine à vapeur ont échoué à faire émerger l’alternative au système capitaliste.  La cause est évidente : le manque de solidarité dont le point culminant se situe exactement le 11 septembre 1973 au Chili quand Salvador Allende fut assassiné. C’est à ce moment que l’alternative au socialisme était morte et c’est l’inverse qui s’est produit depuis.