Saad eddine kouidri
Reporter photographe
Abonné·e de Mediapart

170 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2022

Le piège pernicieux de la France

Le premier théoricien de l’eugénisme est français et non allemand pour vous dire qu’ avant Hitler, le colonialisme de peuplement avait shoahisé, d’innombrables  tributs africaines, asiatiques, et tout le peuple amérindien, des siècles  avant les juifs de la seconde guerre

Saad eddine kouidri
Reporter photographe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’adjectif anticolonialiste n’existe toujours pas dans le vocabulaire de l’histoire française. Toute l’histoire de la période de la Résistance contre le colonialisme est ignorée ou anecdotique. La Résistance durant des décennies et les guerres qui ont causé des millions de morts, sont gommées pour faire la place à une décolonisation comme programmée par les esclavagistes ! Ne dit-on pas que c’est de Gaulle qui a donné l’indépendance à l’Algérie et à d’autres pays africains. Il faut rappeler que la France n’a reconnu, notre Lutte de Libération comme  « La guerre d’Algérie » par son parlement  qu’en se reprenant par deux fois en juin et en octobre 1999. Ce dénie de longue durée relève d’une essence raciste qui est d’ignorer toute victoire de l’indigène, dans le but constant, de le décourager dans son émancipation, pour continuer indéfiniment à l’exploiter. L’indigène, comme tous les colonisés et tous les racialisés, n’arrive à évoluer qu’au prix d’un double effort, celui commun à tout être vivant et celui de faire face à cet ennemi qui ne cesse de le piéger.

Le premier théoricien de l’eugénisme est français et non allemand pour vous dire qu’ avant Hitler, le colonialisme de peuplement avait shoahisé, d’innombrables  tributs africaines, asiatiques, et tout le peuple amérindien, des siècles  avant les juifs de la seconde guerre du monde occidental, sauf que pour se distinguer, les leaders de ces derniers, les sionistes et les évangélistes avaient nationalisé le nom génocide,  en employant tout simplement, le mot shoah qui signifie génocide dans leur langue pour faire croire qu’ils sont en réalité les seuls victimes de la guerre, avec le but d’être des intouchables pour l’éternité. Israël allait devenir synonyme d’intouchable si la Russie n'était pas venue au secours de l'Occident en Ukraine, à l'instar de l'URSS, lors de la guerre 39/45

Le processus est simple : inverser les rôles. Comment hériter le sort des ancêtres victimes de l’holocauste  pour se  maintenir en tant que victime malgré les crimes, au nom des martyrs.

La France se plaint souvent du pouvoir algérien, et agit avec la tactique qui consiste à l’attaquer pour mieux se défendre. L’exemple que j’ai en tête est celui de qualifier l’Algérie d’un nouvel État, dixit Macron. Nous savons bien que le Président français n’est pas un ignorant à ce point. Cette attaque est pour nourrir les réseaux sociaux de fausses nouvelles pour la remise en cause de notre histoire. Auparavant on a délégué un ambassadeur qui maîtrise notre arabe. Une maîtrise, qui compense l'atout d’une ambassadrice…

Le plus néfaste est dans cette loi du 23 février 2005 qui n'a jamais été abrogée comme le rappelle l’historien Olivier Le Cour Grand Maison qui précise que «  La loi qui "établit une interprétation officielle et apologétique de la colonisation française en Algérie et dans le reste de l’empire, n’était pas l’épilogue d’une entreprise de réhabilitation de ce passé mais le prologue bien plutôt."

Dans ce cas la France officielle ne peut que s'opposer, certes, sournoisement,  à tout "tournant anticolonialiste" sauf qu’elle se sert d’historiens,  de militants et d’intellectuels,  pour jeter le doute sur sa stratégie impitoyable envers l’Afrique et particulièrement envers notre pays pour le recueillir comme une pomme mûre.

Grâce à la conscience politique algérienne, et à celle de nos amis, le piège semble s'estomper, et laisse entrevoir les dégâts causés, dont celle de faire croire que les étasuniens seraient un partenaire fiable. Kennedy contrairement à ce qu’on nous rabâche avait gagné au change en étant du côté de notre Révolution en tant que sénateur dans le but d’être crédible comme candidat à la candidature présidentielle. Ne pas montrer cet intérêt réciproque dénature cette solidarité au dépend de la Révolution, une Révolution qui n’a jamais été au niveau d’un individu, en sus étranger et futur  maître de l’OTAN.

La manifestation sportive des pays de la Méditerranée à Oran, qui s’est tenue  25 juin au 5 juillet 22   et la célébration du soixantième anniversaire de notre indépendance, par notre Armée à Alger prouvent notre victoire sur le terrorisme-islamiste, ce valet de l’impérialisme. Pour consolider cette victoire,  il faut s’attaquer à la Réaction et ce n’est pas par un appel à l’union pour l’union mais par un appel avec des objectifs clairs qui peuvent être entamés par la libération de la critique envers l’administration. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou