Sabah Chaib
Abonné·e de Mediapart

45 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mai 2018

Sabah Chaib
Abonné·e de Mediapart

Mai 68 : Tracts de JLM au fil des jours (22) : Le mouvement du 22 mars

Ce mouvement a été fondé par des étudiants de Nanterre dans la nuit du 22 mars. Il réunit des libertaires, des situationnistes, des trotskistes, des futurs mao-spontex, des chrétiens de gauche et d’autres... dont Daniel Cohn-Bendit. C’est un carrefour créé pour l'action qui prétend à un nouveau type d'expression politique et de lutte. Il veut prouver que le pouvoir se prend dans la rue.

Sabah Chaib
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Mouvement du 22 Mars

C'est un mouvement étudiant français, antiautoritaire et d'inspiration libertaire, fondé dans la nuit du vendredi 22 mars 1968 à la faculté de Nanterre... Il n'est pas homogène idéologiquement, c'est un carrefour créé pour l'action. Il fonde son organisation sur la démocratie directe, avec des décisions prises en assemblée générale. Il défend "la pluralité des tendances du mouvement révolutionnaire".

 Différentes tendances le composent :

  • des libertaires comme Daniel Cohn-Bendit, Jean-Pierre Duteuil, Tomás Ibáñez ou Jacques Tarnero ;
  • des "Enragés de Nanterre", d'inspiration situationniste, comme René Riesel ;
  • des trotskistes des Jeunesses communistes révolutionnaires comme Daniel Bensaïd (cofondateur de la Ligue communiste, puis de la LCR et du NPA) ou Jean-François Godchau ;
  • des futurs mao-spontex comme Serge July ;
  • des sans-étiquettes tels Marie-France Pisier (actrice), la sociologue et urbaniste Anne Querrien, ou le futur psychanalyste et philosophe Félix Guattari ;
  • des pro-situs comme Daniel Blanchard de Socialisme ou barbarie.

 Durant tous les événements — de la « commune étudiante » parisienne à la grève générale ouvrière — le mouvement va jouer le rôle d'électron libre et de pôle radical, notamment avec la création des "Comités d'action révolutionnaire" (CAR). (Voir le tract)

Le mouvement ne reste pas qu'un "parisianisme" et s'étend à l'ensemble de la France où des lycéens "non politisés" se prévalent du Mouvement du 22 Mars pour organiser des actions de grève dans leurs établissements, notamment au travers des comités d'action lycéens.

Wikipedia : Mouvement du 22 Mars

Appel à constituer des comités d'action révolutionnaire (C.A.R.) sur tous les lieux de travail © Le mouvement du 22 mars

Billet composé par MOLM

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget
Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Europe
Ukraine : le soupçon de la collaboration plane sur les villages libérés
Dans la région de Kherson, certains villages ont vécu pendant des mois à huis clos, sous occupation russe. Des voisins ont été tués ou sont portés disparus. La difficulté à mener des enquêtes rapides dans un pays mis sens dessus dessous par la guerre permet à la rumeur de prospérer.
par Mathilde Goanec
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Les États se réunissent jeudi 1er décembre à ce sujet. 
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’animal est-il un humain comme les autres ?
Je voudrais ici mettre en lumière un paradoxe inaperçu, et pour commencer le plus simple est de partir de cette célèbre citation de Deleuze tirée de son abécédaire : « J’aime pas tellement les chasseurs, mais il y a quelque chose que j’aime bien chez les chasseurs : ils ont un rapport animal avec l’animal. Le pire étant d’avoir un rapport humain avec l’animal ».
par Jean Galaad Poupon
Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP