sabine rollinde
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 oct. 2008

sabine rollinde
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Interdiction pour les parents de pallier l'insuffisance de l'Education nationale

Faut-il que l'Education nationale s'ouvre aux solutions extérieures quand, elle-même, ne se donne pas les moyens de répondre correctement à une demande? La question revient de façon récurrente en ce moment. Dernier exemple en date : l'insertion de jumeaux autistes dans une classe.

sabine rollinde
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Faut-il que l'Education nationale s'ouvre aux solutions extérieures quand, elle-même, ne se donne pas les moyens de répondre correctement à une demande? La question revient de façon récurrente en ce moment. Dernier exemple en date : l'insertion de jumeaux autistes dans une classe.
Afin de donner à leurs fils le maximum de chances pour bien suivre leur scolarité en maternelle, François et Séverine Q. ont décidé avec deux autres familles de créer une branche seine-et-marnaise de l'association « Pas à pas ».

http://www.aba-france.com/abafrance/index.php

Cette association, fondée par des chercheurs de l'université de Lille, promeut la méthode ABA qui a pour but de corriger les troubles du comportement d'enfants handicapés, principalement autistes. La méthode n'est pas reconnue en France. Convaincus qu'ABA est la meilleure solution pour leurs enfants, les Q. ont participé à la création de l'association. Ils payent par son intermédiaire une psychologue formée, qui travaille avec les petits garçons. Le jour de la rentrée « elle est venue avec eux en classe, il n'y a pas eu de problème » mais, « dès le deuxième jour. Impossible. L'inspecteur de circonscription nous a dit qu'il fallait respecter le principe de sécurité : on ne pouvait introduire une personne étrangère à l'établissement dans la classe. Il nous a suggéré de prendre rendez-vous avec l'Inspection académique pour signer une convention avec l'association, ainsi notre accompagnatrice serait acceptée à l'école » explique Séverine Q.
« Pas à pas » Seine-et-Marne sud a été reçue à l'Inspection vendredi 12 septembre, notamment par Didier Tourneroche, inspecteur chargé pour le département de l'adaptation et de la scolarisation des élèves handicapés. « Ils nous ont dit que notre projet était excellent, nous avions des gens formés, ce qui était merveilleux. Pour nous, la signature d'une convention était une formalité. Nous sommes tombés de haut quand ils ont refusé que nous la signions, au nom du principe d'équité » dénoncent les parents. Didier Tourneroche répond qu' « il existe une inégalité de fait entre les parents qui peuvent payer une aide non remboursée par les assurances sociales et ceux qui n'en ont pas les moyens ».
Mais, quand il manque des Auxiliaires de vie scolaire (AVS), recrutés par l'Education nationale pour accompagner dans leur scolarité les enfants handicapés quelques heures par semaine, et que ces AVS ne sont pas bien formés, que peuvent faire les parents?
Avec la loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » du 11 février 2005, le nombre de demandes d'AVS a augmenté. Selon le texte, « l'Etat met en place les moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés ».
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000809647&dateTexte=#JORFSCTA000000906990
Tout parent d'enfant handicapé peut donc demander qu'un AVS aide son enfant pendant la classe.
Dans les faits le système ne suit pas.
Didier Tourneroche, est bien obligé d'admettre qu'il manque des AVS pour le département : « Nous sommes en train d'en recruter. C'est une activité où il y a une grande rotation de personnels, il faut nous laisser le temps », déclarait-il mi-septembre. Une grande rotation de personnels à cause des salaires de misère, du manque de formation et de l'absence de perspectives. Ainsi, de nombreux parents qui ont fait une demande d'AVS se retrouvent sans auxiliaire ou avec un auxiliaire moins de temps qu'il ne faudrait. Séverine et François Q. ont « reçu la notification pour un AVS par enfant 24 heures par semaine, juste avant la rentrée. Le 2 septembre, nous en avions un pour douze heures ». De plus, un AVS peut être amené à s'occuper d'enfants qui ont tout type de handicap, « ils ne sont donc pas bien formés pour s'occuper de l'autisme » estime Séverine Q.
Le couple a donc cherché une solution par lui-même mais l'Education nationale ne veut pour l'instant pas en entendre parler. En attendant, les parents ont partiellement déscolarisé leurs fils. Jacques Marchall, l'inspecteur d'Académie, rappelle qu'il doit recevoir prochainement l'association, la date n'est pas encore fixée.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
La Chine fait face à une vague de protestations inédites contre les mesures anti-Covid
Dans tout le pays, des manifestations ont eu lieu pour réclamer la fin des mesures de confinement à la suite d’un incendie mortel à Urumqi jeudi soir, dans la capitale du Xinjiang. Les protestataires, au premier rang desquels des étudiantes et étudiants, jugent qu’elles ont retardé les secours.
par François Bougon
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid