sabrine Déplage
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 mars 2018

Vidéo surveillance et domotique : Où en est-on aujourd'hui ?

De tout temps, les hommes ont toujours cherché à optimiser leur confort et à faciliter la gestion de leur maison et/ou de leur entreprise, tout en préservant au mieux leur sécurité. C'est alors qu'intervient la domotique, un système de vidéo surveillance. C'est un concept qui date déjà de nombreuses années, notamment en 1970, mais qui a beaucoup évolué et a révolutionné notre époque.

sabrine Déplage
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comprendre la domotique en quelques mots

Également appelée Smarthome, la domotique est un ensemble de systèmes créés et intégrés à une maison afin de la rendre « intelligente ». Souvent, on parle d'ailleurs de « maison automatisée ». Elle est constituée d'un ensemble de techniques électroniques, physiques et informatiques ainsi que de techniques de communication, qui vont permettre centraliser le contrôle des systèmes dans la maison.

Le maître mot de la domotique est le confort, c'est-à-dire qu'elle a été conçue pour répondre au mieux à tout besoin de confort, mais également de sécurité, à travers des outils de communication. Les progrès effectués en la matière permettent aujourd'hui à ceux qui l'ont adopté de contrôler l'ensemble des appareils électroniques dans leur maison via leur smartphone, facilitant la gestion de la consommation d'énergie.

Domotique : surveillance et sécurité

La domotique est d'un grand soutien en termes de sécurité. Il s'agit d'un système conçu pour permettre au propriétaire de la maison de surveiller les allées et venues de tout individu pénétrant dans l'enceinte de son domicile. Cette surveillance est opérée grâce à diverses caméras qui enverront des images en temps réel. En cas d'effraction, des détecteurs de mouvements stimuleront le système pour qu'il effectue une fermeture complète de la maison. Ainsi, si on essaye de perpétrer une quelconque infraction contre la maison, le système lancera automatiquement un appel au propriétaire ou à une société de sécurité.

La domotique est également munie d'un système d'alarme à la pointe de la technologie, qui combine alerte vocale et sonore avec signaux lumineux. D'autres gadgets peuvent aussi être ajoutés au système pour renforcer l'inviolabilité de la maison telle que des radars ou les tapis de contact. Ces derniers doivent obligatoirement être raccordés au système pour éviter tout risque de retournement du système contre le propriétaire, qui est seul à pouvoir désactiver l'ensemble du dispositif de sécurité.

Domotique : une assistance à la vie quotidienne

L'intelligence artificielle de la domotique lui permet d'assurer au propriétaire un maximum de sécurité de son domicile. En cas d'incendie, un détecteur de fumée connectée au système lui permettra de prévenir les pompiers. Lors des sorties, le système s'autoprogramme pour envoyer de la musique et alterner les lumières afin de simuler une présence dans la maison.

Les fonctions de la domotique ne s'arrêtent pas à la manipulation des appareils électroménagers et à palier aux éventuelles tentatives de cambriolage. Le système prend en compte la situation particulière de chaque personne de la maison. Les personnes à mobilité réduites ou les personnes âgées bénéficieront d'une assistance personnalisée. Le système peut allumer les lumières ou faciliter le passage par l'ouverture automatique des portes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo