salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

691 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juin 2016

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

L’argent sale d’Ennahdha : Bajbouj, Habhoub, où êtes-vous !

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De gauche à droite, Béji Caïd Essebsi, président  de la République tunisienne,  Habib Essid, chef du gouvernement et Kherigi dit Ghannouchi Rached, président-fondateur d’Ennahdha, succursale tunisienne de la Confrérie des frères musulmans.

« Et si en Tunisie, Ennahdha dispose d’argent à profusion, le dépense sans compter, c’est parce que d’autres islamistes, déjà au pouvoir, la financent à coups de millions de dollars pour l’aider à revenir à la tête de l’État. Je m’étonne de constater que le président et le Premier ministre tunisiens laissent sans réagir les valises d’argent étranger venir polluer la politique de leur pays. Et infléchir les résultats de ses élections »*.

* in « Ce que je crois » de Béchir Ben Yahmed publié le 5 juin 2016 dans le N° 2891 de Jeune Afrique  et paru en ligne le 9 juin 2016 sous le lien suivant :

http://www.jeuneafrique.com/mag/331150/politique/tunisie-ennahdha-sort-de-lislam-politique/

Remarques

1. Bajbouj est le sobriquet donné à Béji Caïd Essebsi, président  de la République tunisienne,  et Habhoub est le sobriquet que je donne à Habib Essid, chef du gouvernement.

2. Pour les non-initiés : Jeune Afrique  est, sans conteste, l’hebdomadaire international de référence du continent africain – et, en particulier, de son pays de naissance, la Tunisie - dont le sérieux et la crédibilité n’ont jamais failli depuis sa création le 17 octobre 1960 à Tunis par  Béchir Ben Yahmed  qui fut, à 28 ans, le plus jeune ministre (Secrétaire d'État à l'Information) du premier gouvernement de la Tunisie indépendante dirigé par Habib Bourguiba.

3. Monsieur KHERIGI dit GHANNOUCHI  Rached, en tant que fondateur et président à la Kadhafi, depuis plusieurs décennies jusqu’aujourd’hui, d’Ennahdha,  va-t-il porter plainte contre Béchir Ben Yahmed  et Jeune Afrique pour diffamation, comme il l’a fait à mon encontre, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, quand j’ai publié mon article intitulé «Tunisie élections 2014 - L’argent illicite du parti islamiste tunisien Ennahdha ou l’inégalité des chances entre les candidats», paru, entre autres, sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/221014/tunisie-elections-2014-l-argent-illicite-du-parti-islamiste-tunisien-ennahdha-ou-l-inegalite-des

Voir, aussi, à ce sujet, mon autre article intitulé « Table des matières de ma Déposition dans la plainte de GHANNOUCHI Rached contre moi »,  paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/220316/table-des-matieres-de-ma-deposition-dans-la-plainte-de-ghannouchi-rached-contre-moi

Note ajoutée le 12 juin 2016

Dans les moments où le moral flanche, il est bon de recevoir un peu d’oxygène. C’est ce qui m’est arrivé cette semaine avec le message, reproduit ci-dessous, reçu de la part de D.B. qui se reconnaitra : condamnés à mort, elle et ses parents, par les islamistes de son pays d’origine, elle est, aujourd’hui, écrivaine, journaliste, femme politique, militante infatigable pour les droits des femmes et combattante redoutable  contre l’islamisme.

«Merci mille fois pour votre engagement. Vous êtes aussi un lanceur d'alerte courageux. J'ai suivi vos déboires judiciaires face à la vermine d'Ennahdha prête à tout pour vous faire taire. Vous êtes incontestablement un modèle à suivre s'agissant de la résistance aux islamistes».

Salah HORCHANI

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol