Migrants le Bras de fer entre la Préfecture et la Mairie de Nantes

Depuis le 25 mai 2018, des migrants se sont installés dans le centre-ville de Nantes, au square Daviais. La préfecture de Loire-Atlantique a demandé l'évacuation des lieux invoquant des raisons sanitaires. La mairie s'oppose à une évacuation sans solution de relogement. Le tribunal administratif de Nantes vient de rendre sa décision.

La décision du Tribunal administratif  vient de tombée,  les  400 migrants, familles et enfants installés dans un campement de fortune au square Daviais à Nantes  depuis mai 2018, devront quitter les lieux. Pour l'heur, les solutions de relogements sont inadaptées ou partielles. Selon Presse Océan : « La préfecture a également annoncé publiquement avoir trouvé "90 à 100 places d'hébergement d’urgence sur l’ensemble de la région, soit en Loire-Atlantique, Sarthe, Vendée et Maine-et-Loire", mais n’a pas pu s’engager 'sur la durée de l'hébergement proposé".»

Quid des autres personnes ?
https://www.youtube.com/watch?v=3Q5p7uAoG9c

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.