L'écrire numérique

Voici quelques réflexions publiées à l'issue d'un travail réalisé sur un ouvrage collectif traitant de la citoyenneté numérique, dont une version bêta sera présentée le 8 septembre prochain à Lausanne. Pendant près de 3 mois, j'ai aidé Théo Bondolfi à mettre en forme un projet de manuel traitant des enjeux sociaux d'Internet -projet qu'il fait croître depuis 1996. Je présenterai ce manuel avec plus de détails dans quelques semaines.
Netizenship © Kaosmovies
Netizenship © Kaosmovies

Voici quelques réflexions publiées à l'issue d'un travail réalisé sur un ouvrage collectif traitant de la citoyenneté numérique, dont une version bêta sera présentée le 8 septembre prochain à Lausanne. Pendant près de 3 mois, j'ai aidé Théo Bondolfi à mettre en forme un projet de manuel traitant des enjeux sociaux d'Internet -projet qu'il fait croître depuis 1996. Je présenterai ce manuel avec plus de détails dans quelques semaines.

 

« If there's a bustle in your hedgerow don't be alarmed now » Led Zepellin

 

La nouveauté alarme. Elle déclenche d'ataviques réflexes de conservation. L'homme, coincé dans ses contradictions, refuse de grandir. Intellectuellement progressiste, il est viscéralement réactionnaire. J'ai observé certains collègues enseignants se cramponner à leurs certitudes, peinant à faire le deuil de leur toute puissance. J'ai observé certains confrères journalistes se recroqueviller sur leurs pratiques et leur statut. J'observe le passionnant débat qui ébranle le monde de l'édition. J'en passe. J'imagine aujourd'hui Voltaire écrire un nouveau pamphlet parodique qu'il intitulerait De l'horrible danger du numérique. Gutenberg a fait trembler l'église; Turing, Stallman, Lessig et quelques autres font trembler les états et les lobbies.

 

Participer à une expérience collective fait assurément grandir plus vite. Laurent Margantin parle de pollinisation critique : « c'est par une fécondation de l'esprit par lui-même, par la mise en contact d'éléments opposés qu'émergent de nouvelles œuvres, et avec elles un monde nouveau. » Thierry Crouzet m'a donné un aperçu du potentiel d'une écriture augmentée par ses commentateurs lorsque j'ai participé à son expérience de cyborisation aphoristique.

Une expérience prolongée et développée avec bonheur, aux côtés de Théo Bondolfi puis de Raphaël Rousseau, à travers l'élaboration de la première version de cet ouvrage. Trois mois d'un travail passionnant. Il m'a permis de remonter tout d'abord le fil d'une pensée en création, celle de Théo, au gré des archives et des notes que nous excavions. Des bribes de réflexions griffonnées sur un bout de papier précieusement conservé aux ébauches d'ouvrages presque aboutis en passant par de nombreuses coupures de presse couvrant une dizaine d'années, j'ai pu mesurer le chemin parcouru : celui d'un esprit alerte, curieux, créatif et ouvert. Nous avons ensuite travaillé selon des protocoles précis. Souvent nouveaux pour moi. Intéressant de confronter ses acquis à de nouvelles pratiques. Intéressant de se laisser faire. De voir où une démarche nous mènera, en lâchant prise. Au-delà du tri qu'il aura fallu faire dans ce dédale de notes, de réflexions et de textes, souvent en avance sur leur temps, nous avons mené un patient travail d'oralité, retranscrit ensuite sur un wiki, régulièrement mis à jour. J'ai voulu conserver ce style spontané et oral de Théo, sa fraîcheur. Raphaël nous a ensuite prêté main forte pour certaines parties plus techniques, fort de son expérience de formateur en informatique.

 

Au final, j'ai beaucoup appris. Factuellement et pratiquement. Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire s'interrogeait Picasso. Je n'ai jamais vraiment su exactement où j'allais dans ce projet. C'est ce qui le rend stimulant. J'en parle au présent car il est loin d'être terminé. Je vais maintenant le confronter à mon public d'étudiants, je l'utiliserai dans les ateliers multimédias du Bondyblog, je l'utiliserai dans ma vie quotidienne. La somme de ces confrontations contribueront à son enrichissement.

 

Le chemin est encore long. Et s'annonce passionnant. It's just a spring clean for the May Queen.

 

Merci à Théo, Raphaël, Séverine, Bernard, Fabien, Jérémie, Matias, Armony, Lou et Serge.

 

Sources connexes:

Rencontres du 8 septembre: http://www.ynternet.org/forumouvert/programme-9e-forum-eculture-8-sep.-2010-lausanne

Le pamphlet originel de Voltaire : http://fr.wikisource.org/wiki/De_l%E2%80%99horrible_danger_de_la_lecture

L'article de Laurent Margantin : http://www.oeuvresouvertes.net/spip.php?article522

Le livre de Thierry Crouzet : http://blog.tcrouzet.com/la-strategie-du-cyborg/

Le labo littéraire numérique de François Bon: http://www.publie.net/

La chanson de Led Zeppelin : http://www.youtube.com/watch?v=w9TGj2jrJk8

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.