Carla m' a dit...

Lu ce matin dans Libé, qui en fait une tartine sur la première dame, même si le projet initial qui consistait à faire d'elle la rédactrice en chef d'un jour a été abandonné suite à la grogne d'une grande partie de la rédaction:

 

 

"Mes réflexes épidermiques sont de gauche". Alors, quand on l'interroge sur la politique d'immigration, elle qui est italienne mais qui se considère française "symboliquement", elle bafouille: "Ce n’est pas pour ne pas porter préjudice à mon mari, mais par peur d’être nulle. D’un côté, je pense que c’est tragique d’être reconduit à la frontière lorsque l’on cherche une terre d’asile, un endroit où reconstruire sa vie. De l’autre, je pense que c’est extrêmement complexe de légiférer sur l’immigration". Avant de conclure: "Je ne fais pas tellement corps avec sa politique. Si ? Vous trouvez ?"

 

 

Ca doit pas être facile tous les jours, hein Carla ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.