Le dernier arbre de l’Île de Pâques

Les résultats globaux d’une élection sont un agrégat de motivations diverses. Ils font sens évidemment et sont susceptibles d’analyses en tant que tels. Mais ces grandes tendances (abstention, fonte des électeurs du PS, montée du FN…) sont la conséquence d’une multitude de chemins particuliers. Je décris ci-après non pas pourquoi mais comment des militant-e-s de gauche ont favorisé la victoire du FN Ravier dans le 7e secteur de Marseille.

Les résultats globaux d’une élection sont un agrégat de motivations diverses. Ils font sens évidemment et sont susceptibles d’analyses en tant que tels. Mais ces grandes tendances (abstention, fonte des électeurs du PS, montée du FN…) sont la conséquence d’une multitude de chemins particuliers. Je décris ci-après non pas pourquoi mais comment des militant-e-s de gauche ont favorisé la victoire du FN Ravier dans le 7e secteur de Marseille.

L’intérêt et la limite du vécu en direct. Chemins étonnants, parfois erratiques. Mais significatifs au final. Des instantanés, sans plus, soumis à la réflexion. C’est peut-être même à ce niveau (grass root comme on dit, à la base) que l’effondrement des valeurs de la gauche se ressentent le mieux.

 

 

 

Il me serre la main avec un large sourire en ce jour où Gaudin vient d’être réélu Maire de Marseille. Il me connaît, mais je ne le remets pas sur l’instant. Un colosse comorien qui, tout sourire, se rappelle à mon souvenir : « C’est nous qui avons fait battre Hovsépian » (le candidat PS malheureux) me lance t-il. Surpris je risque la remarque évidente que c’est le FN qui en a profité. Et j’ose avancer que ce ne fut pas très intelligent comme calcul, étant donné qu’il a manqué à peine 17 voix par bureau. Mais j’obtiens au contraire un contentement renouvelé. Puis ça me revient. Trois jours avant le second tour, sur un marché, une dame d’une quarantaine d’années, comorienne, se déchaine contre le PS. Ce sont des choses courantes ces temps-ci. Mais voilà qu’elle me dit qu’elle est candidate…sur la liste de Hovsépian. Même qu’elle s’est inscrite sur les listes électorales pour la première fois à cette occasion. Elle y « représente la communauté » selon les termes sanctifiés à Marseille. Pratique édifiante du clientélisme à la mode PS local (et dont le pendant à droite ne laisse pas à désirer). Mais voilà. Suite à la fusion avec le Front de Gauche, sa place a reculé (combien ? deux, trois unités ?). On lui avait promis qu’on n’y toucherait pas. Mais on l’a fait. Et illico elle et son groupe (dont le Monsieur du début) ont appelé à voter…Miron (UMP). Tout en restant sur la liste ! Et de faire le job pour l’UMP, visible par ces centaines de voix concentrées dans quelques bureaux. Et « les valeurs » là dedans ? Et le FN, héritier des assassins d’un jeune chanteur il y a quelques décennies, (Ibrahim Ali, un comorien lui aussi ?) qui l’emporte en partie grâce à ça ? Quelle importance ? Il rit, ne s’arrête plus de rire de la bonne blague.

 

Un terrain abandonné du côté d’une des Cités du 14ème arrondissement. Un rassemblement fourni. On y demande que le dit terrain soit attribué en vue de la construction d’une Mosquée. La Ligue des Droits de l’Homme est là, fidèle à ses principes. Aucun responsable politique bien entendu. Sauf moi. Cherchant le chemin tortueux entre principes laïques et droit à une pratique religieuse décente (concrètement lié à l’attribution d’un bail quasi gratuit, incontestablement une subvention déguisée de la puissance publique). Sur cette même question le PS tente en général de passer entre les gouttes (comme d’habitude ; mais comme on sait, à force l’orage a fini par le rattraper), net refus de l’UMP, hostilité naturelle du FN (lequel attaque en justice toutes les décisions comparables). Un an plus tard les mêmes secteurs, en liaison avec toutes les équipes comparables des quartiers nord, militent activement pour faire battre le PS (et le FG) pour cause de « mariage pour tous ». En faisant voter pour l’UMP. Malgré quelques voix dissidentes effrayées de la menace imminente d’une victoire FN, la majorité restera ferme sur cette volonté entre les deux tours. Ce qui, je suppose, n’empêchera nullement de solliciter à nouveau FG et LDH à la première occasion dès les premières attaques contre l’Islam venues de la nouvelle Mairie FN. Et, ironie de la chose, certainement avec succès : on a des principes ou on n’en a pas.

 

Directrice d’école, elle anime avec passion un collectif regroupant personnels (enseignants, non enseignants) et parents d’élèves qui fait les comptes et mécomptes de la manière désastreuse dont la municipalité Gaudin traite l’école publique. Citoyenne engagée existe-t-il un meilleur choix que de candidater sur les listes de Diouf, « listes citoyennes » comme on le dit à Médiapart ? Ras le bol plus que justifié des pratiques socialistes[1] ! Et la voilà aujourd’hui repartie vaillamment à multiplier les appels à la bataille contre ce même Gaudin que ses consignes ont contribué à réélire triomphalement. Sait-elle que dans les quartiers nord des colistiers sont des militants actifs contre le « mariage pour tous » ? Peu probable ; d’ailleurs qui le sait faute de l’avoir demandé ? Sait-elle que son porte parole va se montrer si compréhensif envers les électeurs du FN ? Et se laver les mains de son succès ? Gageons que sa conviction « citoyenne » est intacte. On le sait depuis Max Weber et ses considérations sur l’éthique de la conviction et celle de la responsabilité quand il nous dit « Lorsque les conséquences d’un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n’attribuera pas la responsabilité à l’agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou encore à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi. ». Mains propres et tête haute comme on le dit ailleurs.

 

Les barbares sont à l’attaque ! Des Roms se sont installés à deux pas de chez moi. Emoi dans les chaumières. Réunion d’urgence pour tenter de calmer les plus excités. Dans une salle surchauffée devant des dizaines d’habitants, je tente de dérouler les argumentations classiques ; parfois justes réduits à la charité chrétienne, c’est dire. Je sais déjà que jamais plus une seule de ces personnes ne votera désormais pour cet ami de l’envahisseur. Et là un Monsieur se présentant comme militant CGT (ce qu’il est d’ailleurs) : « Monsieur Johsua, on sait tout ça. Mais pourquoi chez nous ? Toujours chez nous ? ». Puis, prescient, « Continuez comme ça et le FN va prendre la Mairie ». Quelques jours plus tard seule la police fut à même de stopper une manifestation (que Hovsépian quitta de justesse) de dignes voisins dirigée par Ravier, futur Maire FN, contre des familles terrorisées. Lui, militant de la LDH, il est depuis si longtemps de cette bataille aux côtés de ces déshérités. Ecœuré des lâchetés constantes des socialistes sur ce thème. Le voilà alors soutien de Diouf lui aussi, enthousiaste. Sait-on ce que son chef de file en pense, des Roms ? L’a-t-on vu, lui ou l’un de ses colistiers dans ces réunions enflammées rapportées ci-dessus ? Lui, membre de la LDH, il fait comment pour cohabiter avec les homophobes déclarés ? Lui aussi trouvera absolument normal demain de demander le soutien quand un nouveau camp de Roms sera incendié, avec la bénédiction d’un Maire FN. FN qu’il aura autorisé (de toute sa fougue et d’années de dévouement) à officier désormais au nom de la République. Pourquoi faire simple quand on peut compliquer encore ?

 

Certes ces trajectoires ne sont pas causes mais symptômes. Elles n’expliquent pas en tant que telles la victoire du FN dans un secteur de Marseille. Elles demandent au contraire à être expliquées. L’une des causes essentielles est évidemment la destruction systématique des ancrages de la gauche par le PS et ses alliés après 30 ans de conversion libérale. Plus ressentie encore dans les Quartiers Populaires, abandonnés au désastre social et trahis tant de fois. Et encore à propos de l’attribution du droit de vote aux résidents autres que ceux de l’Union Européenne. Dans ce 7ème secteur, Ravier a été élu avec 18% des inscrits. Il y a moins de deux ans Hollande en obtenait 41% au second tour (56% des exprimés). C’est désormais une certitude. Cette fois est la fois de trop dans la longue liste des reniements. Et le bilan critique ne doit épargner personne : tant que la gauche radicale n’arrive pas à freiner l’évolution générale, même les principes de gauche les plus basiques sortent de l’espace de pensée, et perdent toute signification.

Jared Diamond rapporte qu’à propos de l’Île de Pâques un de ses étudiants lui a posé la question « Mais qu’ont pensé les Pascuans au moment de couper le dernier arbre ? ». La réponse, on la connaît. A rien de spécial sur les conséquences particulières de l’acte, ça faisait longtemps que le problème avait disparu de leur horizon. A quoi ont pensé toutes ces personnes au moment de laisser gagner le FN ? A rien de spécial…

 


[1] Qui ne sont pas prêtes de s’arrêter, la « tutelle » nationale de la Fédération 13 du PS vient d’être levée, sans convoquer un nouveau congrès, donnant en pratique le pouvoir local…aux guérinistes. L’histoire sans fin…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.