Parce que tu existes

En attendant une prochaine analyse, une composition cette fois...

Parce que tu existes.

Parce que tu te tiens debout, face au monde.

Parce que tu te tiens à côté,

rien qu’à côté,

sans m’aimer, ni me protéger.

Parce que tu es,

et que tu es même avec moi.

Par delà les complications de la vie,

le monde est beau.

 

 

 

Porque existes

 

Porque existes.

Porque estás de pie, mirando al mundo.

Porque estás al lado,

sólo al lado,

sin cuidarme, ni quererme.

Porque eres,

y hasta eres conmigo.

Más allá de las complicaciones de la vida,

el mundo es bello.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.