Sara Calderon

Enseignante-chercheuse

Sa biographie
Enseignante-chercheuse en études de genre et narratologie, j'exerce en tant que maîtresse de conférence à l’université de Nice, associée au LIRCES (Laboratoire Interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés). Je participe par ailleurs du groupe citoyen militant GRAF fondé depuis deux ans à Nice. Profesora titular en estudios de género y narratologia, ejerzo en tanto que profesora titular en la universidad de Niza, asociada al LIRCES (Laboratorio Interdisciplinarios Relatos, Culturas y Sociedades). Participo también en el grupo ciudadano militante GRAF, fundado hace dos años en Niza.
Son blog
25 abonnés Le blog de Sara Calderon
Voir tous
  • Le harcèlement : un problème de santé publique

    Par
    sphinxmoreau
    Le tragique suicide de Dinah, 14 ans, à la suite d’un harcèlement de deux ans, dans la presque totale indifférence générale, donne visibilité à ce qui est devenu depuis quelques années un véritable problème de santé publique, en milieu scolaire comme en entreprise.
  • Aidons l’Afghanistan

    Par
    sphinxmoreau
    Le retrait irresponsable d’Afghanistan des troupes de la coalition internationale plonge les femmes afghanes, et tous les dissidents du régime taliban, dans une profonde détresse. Il illustre lamentablement le comportement hypocrite et immoral que le Nord global continue d’adopter envers les pays du Sud global.
  • Débats houleux, IV : féminisme et institution

    Par
    sphinxmoreau
    Les conflits qui parcourent le féminisme ont provoqué les dernières années des bousculades dans les cortèges du 8 mars. Comme je le regrette, je me risque à produire une série sur les débats qui le scindent, afin de tâcher d’induire à la réflexion, au débat apaisé et, peut-être, de surmonter nos divergences. Je sollicite l’indulgence, car c’est un exercice risqué, mais nécessaire.
  • Débats houleux, III : le voile

    Par
    sphinxmoreau
    Les conflits qui parcourent le féminisme ont provoqué les dernières années des bousculades dans les cortèges du 8 mars. Comme je le regrette, je me risque à produire une série sur les débats qui le scindent, afin de tâcher d’induire à la réflexion, au débat apaisé et, peut-être, de surmonter nos divergences. Je sollicite l’indulgence, car c’est un exercice risqué, mais nécessaire.
  • Débats houleux, II : transexualité et féminisme

    Par
    sphinxmoreau
    Les conflits qui parcourent le féminisme ont provoqué les dernières années des bousculades dans les cortèges du 8 mars. Comme je le regrette, je me risque à produire une série sur les débats qui le scindent, afin de tâcher d’induire à la réflexion, au débat apaisé et, peut-être, de surmonter nos divergences. Je sollicite l’indulgence, car c’est un exercice risqué, mais nécessaire.