Sara Calderon

Enseignante-chercheuse

Sa biographie
Enseignante-chercheuse en études de genre et narratologie, j'exerce en tant que maîtresse de conférence à l’université de Nice, associée au LIRCES (Laboratoire Interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés). Je participe par ailleurs du groupe citoyen militant GRAF fondé depuis deux ans à Nice. Profesora titular en estudios de género y narratologia, ejerzo en tanto que profesora titular en la universidad de Niza, asociada al LIRCES (Laboratorio Interdisciplinarios Relatos, Culturas y Sociedades). Participo también en el grupo ciudadano militante GRAF, fundado hace dos años en Niza.
Son blog
29 abonnés Le blog de Sara Calderon
Voir tous
  • A un an du retour des talibans…

    Par
    sphinxmoreau
    A un an du retour au pouvoir des talibans, il est possible de faire le bilan sur l’évolution du pays comme sur l’attitude à son égard de l’Occident.
  • Agissons pour nos sœurs, solidarité avec Pinar Selek

    Par
    sphinxmoreau
    Une chercheure et militante féministe s’est trouvée dernièrement confrontée à la continuation d’un grave problème qui la poursuit depuis 24 ans. Aidons-là autant que nous le pouvons par notre solidarité.
  • Que demander d’autre aux élections législatives ?

    Par
    sphinxmoreau
    Après que les élections législatives aient réussi, sans toutefois poser une cohabitation, à limiter les possibilités d’action d’Emmanuel Macron pour un nouveau mandat craint par beaucoup, il est possible de s’interroger sur ce qu’on aurait pu leur demander de plus.
  • Le prix à payer

    Par
    sphinxmoreau
    Lorsqu’on vit en patriarcat, le simple fait d’être une femme suppose encore trop souvent un prix à payer. Me trouvant en ce moment confrontée à cette situation, j’ai eu envie de produire une réflexion sur la question.
  • Le véritable barrage démocratique

    Par
    sphinxmoreau
    La France s’est à nouveau trouvée confrontée à la présence d’un.e candidat·e du Rassemblement National au deuxième tour de l’élection présidentielle. L’entre deux tours a ainsi été émaillé d’appels à faire barrage à l’extrême droite. Pour ceux/celles qui les ont accueillies avec scepticisme et fatigue, c’est plutôt passé ce deuxième tour qu’il faut envisager de faire barrage démocratique.