Sara Calderon

Enseignante-chercheuse

Sa biographie
Enseignante-chercheuse en études de genre et narratologie, j'exerce en tant que maîtresse de conférence à l’université de Nice, associée au LIRCES (Laboratoire Interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés).
Son blog
14 abonnés Le blog de Sara Calderon
Voir tous
  • Nuancer le commun

    Par
    Dans le cadre de la volonté de renouveau conceptuel et de projet de société qui parcourt la gauche, la notion de commun semble gagner du terrain à d’autres notions. De ce fait, nous aimerions l’aborder ici dans une perspective de genre.
  • Mais de quoi Ahed Tamimi est-elle le symbole ?

    Par
    Depuis sa condamnation en Israël pour la résistance qu’elle avait opposé à un soldat israëlien, l’image d’Ahed Tamimi a fait le tour du monde. Sortie de prison et forte de sa notoriété, elle entame une tournée en Europe, sous la coupe d’une certaine gauche pour qui elle semble incarner une forme extrême de vertu. On peut néanmoins se demander, de quoi Ahed Tamimi est-elle le symbole ?
  • Lettre ouverte à la victime de la Meute, 3 : mon expérience de la dépréciation

    Par
    J’ai commencé en raison de la décision de justice un cycle de conseils adaptés au contexte vital de la victime de la Meute, qui émanent de mon expérience, qui est différente mais qui a été confrontée à des dynamiques similaires. Cet article ferme ce cycle.
  • Le débat de la prostitution en Espagne et les mode intellectuelles

    Par
    Le débat de la prostitution en Espagne : de la nécessité de se prémunir des modes intellectuelles. La création inopinée d’un syndicat de travailleuses du sexe, OTRAS, à l’initiative d’entrepreneurs de l’industrie du sexe, qui œuvrerait dans les faits à la régulation de la prostitution, relance en Espagne le débat abolition-régulation.
  • Le Canada n’est pas un incident diplomatique : nous voulons d’autres Canada

    Par
    A la suite de la condamnation par le Canada des persécutions dont ont été récemment la cible plusieurs militantes des droits humains en Arabie Saoudite, parmi lesquelles certaines risquent la peine de mort, les relations ont été coupées entre les deux pays. La communauté internationale est restée silencieuse, pourtant, ce geste vise à l’évidence à lui envoyer, à elle aussi, un message.