mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 30 août 2016 30/8/2016 Dernière édition

Bilderberg, enjeux, silence médiatique français...

Le 2 juin, troisième jour de la rencontre de Bilderberg de 2012 qui se tient à Chantilly, dans l'Etat de Virginie aux Etats-Unis, le silence médiatique français reste étrangement « exemplaire ». Pourtant, dans d'autres pays, les journalistes restent moins silencieux. Un article du 2 juin dans The Washington Post interroge « Is Bilderberg a conference on world affairs or a powerful global cabal ? Depends on who you ask ». Le lecteur est donc censé connaître les rencontres de Bilderberg, et on ne peut pas nier que la presse anglophone en parle. The Guardian rapporte « Protest groups converge to denounce secretive Bilderberg conference ». La Pravda en anglais publie un article intitulé « Bilderberg meeting 2012: Everyone not invited ». En Espagne, La Vanguardia n'hésite pas à évoquer explicitement l'agenda de la vice-présidente du gouvernement Soraya Saénz de Santamaría : « Sáenz de Santamaría cierra su viaje a EE.UU. en el influyente Club Bilderberg ». De son côté, ABC écrit « Club Bilderberg: más de medio siglo reuniendo a la élite de Occidente ». Curieuse « exception française », que cet assourdissant silence médiatique que dévoile une simple recherche...

Il est vrai que l'actuel président des rencontres de Bilderberg, le PDG d'AXA Henri de Castries, est un proche de François Hollande. Et que nombre de commissaires européens participent au Bilderberg 2012. De même que le directeur général de l'OMC, le « socialiste » français Pascal Lamy. Ou encore, une représentante de l'opposition syrienne, des représentants des médias français...

Pourtant, informer sur Bilderberg n'est pas une tâche bien difficile. C'est sans doute la pression de l'opinion publique, qui a fait qu'il y ait à présent moins de « mystères » qu’il y a encore quelques années, même si sur le fond le contenu n’a pas changé.

La liste « officielle » des participants à la rencontre de Bilderberg de 2012 n'est pas secrète. Elle est notamment accessible à l’adresse http://www.bilderbergmeetings.org/participants2012.html sur le site « officiel » de ces rencontres, http://www.bilderbergmeetings.org/ , dont la création est relativement récente. Le communiqué de presse de 2012 est à son tour disponible sur le lien http://www.bilderbergmeetings.org/meeting_2012.html .

Voir également, sur le blog La Science au XXI Siècle, notre article du jeudi 31 mai, date à laquelle la rencontre de Bilderberg de 2012 a commencé :

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/31/bilderberg-2012-quels-objectifs-i.html

Bilderberg 2012 : quels objectifs ? (I)

Le 31 mai 2012 commence à Chantilly (Virginie, Etats-Unis), à une quarantaine de kilomètres de la Maison Blanche, la rencontre de Bilderberg de cette année. Le cercle de Bilderberg se définit lui-même toujours comme un « forum Européen - Américain », et c’est sans doute sa principale spécificité par rapport à la Commission Trilatérale dont la réunion annuelle a eu lieu à Tokyo il y a un peu plus d’un mois. Sous la présidence du PDG d’Axa Henri de Castries, environ 145 participants sont annoncés au Bilderberg de 2012 dont la durée est prévue jusqu’à dimanche. Un article du 31 mai du Huffington Post porte le titre « Bilderberg 2012 : Global Leaders Gather For Shadowy Conference At Virginia Hotel », évoquant des mesures sécuritaires sans précédent alors que The Guardian écrit « Bilderberg 2012 : the technocrats are rising at this year’s annual conference » et mentionne en même temps l’activité de la CIA devant la création d’un collectif Occupy Bilderberg. Le 31 mai également, le site de Daniel Estulin diffuse une note intitulée « Bilderberg is ’a conspiracy reality’ » qui renvoie à son tour à une interview de cet auteur avec WND. Au même moment, les médias français restent fort silencieux sur cette rencontre que préside pourtant un influent PDG français ami personnel de François Hollande et à laquelle participe, en tant que directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le « socialiste » français Pascal Lamy. Ou encore, Anousheh Karvar (CFDT, Terra Nova...). Au même moment, la Commission Européenne vient de mettre en ligne ses «  Recommandations pour la stabilité, la croissance et l’emploi » pour la période 2012-2013. Parmi les membres d’instances de l’Union Européenne participant à la rencontre de Bilderberg de 2012, on trouve : le vice-président de la Commission Européenne et Commisssaire Européen à la Concurrence Joaquín Almunia, le Commissaire Européen au Commerce Karel de Gucht, la Commissaire Européenne chargée de la Société Numérique Neelie Kroes et le Secrétaire général exécutif du Service Européen pour l’Action Extérieure Pierre Vimont. De quoi, concrètement, discutera-t-on à Bilderberg en rapport avec la situation des pays de l’Union Européenne ? Quels intérêts guideront ce débat ?

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/31/bilderb erg-2012-quels-objectifs-i.html  ]

 
Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Voilà ce qui se passe quand Natacha Polony demande à christineockrent s'il est sain pour un journaliste de se rendre aux réunions de ce groupe :

http://www.dailymotion.com/video/xx936f_polony-interroge-ockrent-sur-bilderberg-2-fevrier-2013_news#.UbX345yvj-I

 

 

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) valable jusqu'au 4 septembre et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 60 abonnés

Le blog de Scientia