Il y a 90 ans, une République fut proclamée en Espagne

Ce mois d'avril est celui du quatre-vingt-dixème anniversaire de la proclamation de la Deuxième République espagnole. Un régime démocratique et progressiste que le soulèvement devenu franquiste à renversé. Peut- on valablement l'oublier ? Et que penser des rapports entre Franco et les puissances coloniales européennes ?

L'Espagne a été une République entre 1931 et 1939 avant de tomber sous la dictature franquiste que, de fait, les gouvernements du capitalisme européen ont soutenu au détriment des opposants à Franco. Ce dernier a pu gouverner l'Espagne jusqu'à quelques jours avant sa mort survenue en novembre 1975.

La Seconde République espagnole a été mise en place suite à des élections municipales le 14 avril 1931. 

En réalité, ces elections avaient été quantitativement favorables à la Monarchie. Mais c'est au vu des résultats dans les grandes villes, et craignant une forte agitation sociale, que le roi Alphonse XIII a choisi de s'exiler sans pour autant abdiquer.

C'est les 17 et 18 juillet 1936, qu'aura lieu une tentative de coup d'Etat militaire qui, en échouant, déclenchera une guerre civile.

A cause du soulèvement militaire, la capitale de la République se déplacera de Madrid à Valencia en 1937 et de Valencia à Barcelone en  1937. Et c'est le 1er avril 1939, que Franco proclamera la fin de la guerre et la défaite de la République.

Rappelons que lors de la Guerre du Rif (1920-1926), où Franco a commandé la Légion espagnole, Pétain a été l'un des commandants de l'intervention française. Plus tard, il sera nommé ambassadeur en Espagne en 1939 sous Franco.

En 1925, de Gaulle avait été détaché à l'Etat-Major de Pétain. Ce dernier était devenu Maréchal de France en 1918.

De toute évidence, le régime de Franco a fait partie d'un double pouvoir européen : continental  (économique et social) et colonial.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.