L'OIM et les migrations

L'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) est une agence intergouvernementale basée à Genève et liée à l'ONU depuis septembre 2016. Elle se proclame agence de la migration des Nations Unies. Mais pour quelle raison l'ONU aurait-elle besoin d'une telle agence, plutôt que d'intervenir sur les origines et les causes des mouvements migratoires et de protéger ceux qui émigrent ?

Quelles sont les origines économiques, sociales et politiques des mouvements migratoires ? 

A l'origine des émigrations se trouvent, dans la plupart des cas, des problèmes dans le pays d'origine.

Pire, les pays d'origine des mouvements migratoires sont souvent riches sur le plan naturel, et ce sont des difficultés d'ordre politique qui empêchent les populations locales d'exploiter convenablement ces richesses à leur bénéfice. Alors que les multinationales sont bien présentes et en tirent des profits substantiels.

La question essentielle n'est donc pas de savoir si les migrations "se passent correctement" mais pourquoi ont-elles lieu et quelle est la situation dans les pays que les populations locales abandonnent.

Comment ces pays pourront-ils se défendre contre l'emprise des multinationales au service du grand capital mondialisé ?

Et comment les organisations internationales pourront-elles être vraiment indépendantes des grandes multinationales et agir de manière conséquente à leur encontre ? Quels mouvements à l'échelle planétaire se développent dans ce sens ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.