Intelligence artificielle : vers quoi s'achemine-t-on ?

Quels sont les objectifs du développement de l'intelligence artificielle, et au service de quels intérêts ? Alors que la planète est pleine d'êtres humains dont, dans un grand nombre de cas, les potentialités intellectuelles n'ont jamais été aidées ni valorisées, que vient faire l'intelligence artificielle dans notre société ? Et quelles en seront les implications et conséquences ?

L'intelligence artificielle est définie dans le Larousse comme "l'ensemble des théories et des techniques mises en oeuvre en vue de réaliser des machines et des techniques capables de simuler l'intelligence humaine". Rien de moins.

Or, dans ses actualités, le site de l'Union Européenne diffuse un communiqué avec le titre Une Europe adaptée à l'ère numérique : la Commission propose de nouvelles règles et actions en faveur de l'excellence et de la confiance dans l'intelligence artificielle.

L'objectif explicite étant de "faire de l'Europe le pôle mondial d'une intelligence artificielle (IA) digne de confiance".

Mais que deviendra la grande majorité de la population de ce "pôle mondial", population déjà en difficulté et que l'intelligence artificielle contribue à marginaliser ?

L'intelligence artificielle n'étant, pour les grandes multinationales, qu'un moyen de réduire la main d'oeuvre manuelle et intellectuelle.

Et que deviendront les presque huit milliards d'intelligences humaines que compte la planète ? Qui, dans le monde des affaires, s'en soucie ? Et qui ose tenir tête au monde des affaires ?

Force est de constater que, dans un article intitulé Intelligence artificielle : qu'est-ce que c'est ? Futura Tech écrit notamment :

Alors qu'en 2015 le marché de l'intelligence artificielle pesait 200 millions de dollars, on estime qu'en 2025, il s'élèvera à près de 90 milliards de dollars.

(fin de citation)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.