Recherche, éducation, Europe militaire, Moyen-Age... (II)

Le 25 mai 2012, Planet interroge « Les Anglais sont-ils en train de penser à sortir de l’Europe ? », se référant à une proposition de référendum de la part de membres du Parti Travailliste britannique. De son côté, Investir annonce « TECHNICOLOR : Le site d'Angers en cessation de paiement », alors que Le Monde emploie le titre « Une sortie de la Grèce de l'euro "déstabiliserait" l'économie mondiale ». Où veut en venir, dans un tel contexte, la propagande de Jean-Luc Mélenchon favorable à une « Europe militaire » ? Et quel serait le prix de cette « Europe militaire » sur le plan de l'indépendance de la recherche et de l'éducation ? Nous avons déjà soulevé cette question dans notre article « Recherche, éducation, Europe militaire, Moyen-Age... (I) ». Mais il paraît nécessaire de l'évoquer plus explicitement, non seulement sur le plan des moyens de ces services publics, mais aussi en rapport avec la pression idéologique « bien-pensante » que peut exercer un certain « patriotisme européen ». Y compris, en rapport avec les « valeurs citoyennes officielles », les versions « raisonnables » de l'Histoire...

Nous avons en particulier entrepris d'examiner cette deuxième question dans notre article de ce jour Moyen-Age, Inquisition, antisémitisme... (I), http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/25/moyen-age-inquisition-antisemitisme-i.html , sur notre blog du Courrier International intitulé La Science au XXI Sièclehttp://science21.blogs.courrierinternational.com/ ). Y sont évoqués des articles récents de notre collègue Luis Gonzalez-Mestres dans ses blogs Notre Siècle et Science, connaissance et conscience rappelant certains aspects de l'histoire du Moyen-Age européen.

Suivent les résumés des articles d'Indépendance des Chercheurs et des blogs Notre Siècle et  Science, connaissance et conscience :

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/25/moyen-age-inquisition-antisemitisme-i.html

Moyen-Age, Inquisition, antisémitisme... (I)

Le 25 mai 2012, Histoire pour Tous présente « Les Essentiels des Cahiers de Science & Vie », avec un descriptif très édulcoré du Moyen-Age qui peut choquer à bien d'égards. L'année du huit-centenaire de la promulgation par Simon de Montfort des Statuts de Pamiers dont notre collègue Luis Gonzalez-Mestres vient de mettre en ligne une traduction française, sera-t-elle celle d'un effacement de la mémoire des victimes du système féodal et ecclésiastique médiéval ? Fabula annonce comme un évènement « La bibliothèque du collège de Sorbonne du Moyen Âge à l’époque moderne ». Mais quelle place réelle pourront laisser à la véritable Histoire et à la véritable Documentation des projets à étiquette « européenne », alors que les oligarchies de notre continent cherchent à vendre la « culture européenne » et notre histoire comme ce qu'elles n'ont pas été vraiment ? Même dans Wikipédia, s'agissant de la Croisade Albigeoise ou de l'Inquisition, on trouve des omissions pour le moins curieuses. Par exemple, sur l'article des Statuts de Pamiers qui prescrit explicitement « Nul croyant d'hérésie, quoique réconcilié, ne peut être prévôt, bailli, juge, assesseur du juge ou avocat, ni admis en témoignage. Il doit en être de même pour le juif ; celui-ci cependant pourra être entendu en témoignage contre un autre juif ». L'antisémitisme fut d'ailleurs l'un des principaux mobiles de la Croisade Albigeoise, dont les instigateurs reprochaient aux nobles de l'actuel « Midi de la France » et du Royaume d'Aragon de permettre à des citoyens de religion juive d'accéder à des responsabilités leur conférant une autorité par rapport à des chrétiens. Le 25 mai 2012 également, avec le titre « Vivre au Moyen-Age », Sud Ouest annonce une conférence sur le thème « Troubadours, ménestrels et croisade des Albigeois ». Il est  certain que les trobadors furent également une cible de la Croisade Albigeoise et de l'Inquisition. Et que penser des mises en scène théâtrales et publiques du Jugement Dernier, évoquées dans les articles « Jugement dernier et société "moderne" » (I), (II), (III) et (IV) du blog Notre Siècle ? Accès de tous les citoyens à l'ensemble des sources historiques, analyses objectives et indépendantes, réflexion transparente, ouverte et accessible au public... Autant d'exigences impossibles à satisfaire sans une réelle indépendance des chercheurs, des enseignants et de leurs institutions. Qu'il s'agisse du Moyen-Age ou de la « grande expansion coloniale » lancée par les « républicains opportunistes » avec à leur tête Léon Gambetta et Jules Ferry, comme évoqué dans nos articles « François Hollande, la Chine, Jules Ferry... » (I) et (II), ou encore « François Hollande : premiers discours » (I) et (II).

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/25/moyen-age-inquisition-antisemitisme-i.html ]


et sur les blogs Notre Siècle et Science, connaissance et conscience :


http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/23/jugement-dernier-et-societe-moderne-iii.html

Jugement dernier et société "moderne" (III)

Le 23 mai 2012 est notamment un anniversaire de l'exécution à Florence de Girolamo Savonarola, considéré comme un précurseur de la réforme protestante et qui fut publiquement pendu et brûlé le 23 mai 1498 après avoir été torturé. On ne peut que penser une nouvelle fois aux mises en scène médiévales du Jugement Dernier auxquelles, au XVIème siècle, l'inquisiteur Francisco Peña assimilait les autodafés. Mais si on va au fond des choses, l'époque dite « moderne » est-elle vraiment affranchie de la logique des « jugements derniers » ? Je poursuis ici la transcription et l'examen de la pièce médiévale en langue d'Oc Lo Jutgamen General (Le Jugement Dernier) entrepris dans mes articles « Jugement dernier et société "moderne" » (I) et (II). Il s'agit d'un texte du XVème siècle. Mais la peur individuelle et collective, la crainte du plus puissant... ont-elles cessé aujourd'hui de jouer le rôle qu'elles jouaient au Moyen-Age ?

[la suite, sur le lien http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/23/jugement-dernier-et-societe-moderne-iii.html ]

http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/24/jugement-dernier-et-societe-moderne-iv.html

Jugement dernier et société "moderne" (IV)

Le 24 mai 2012, La Montagne écrit « Deux frères s'affronteront en pleine Inquisition dans la série estivale de France 2 "Inquisitio" », se référant à un feuilleton en tournage avec un scénario renvoyant à l'année 1370 et à la peste. Rappelons toutefois, s'agissant de la France, que cette période était déjà une époque de décadence du pouvoir papal et de l'Inquisition Romaine devant la montée du pouvoir royal. C'est effectivement en France, que l'Inquisition (Inquisitio Haereticae Pravitatis) fut officiellement instituée par le Concile de Toulouse (1229) dans le contexte de la Croisade Albigeoise. Pourquoi ne pas avoir fait un tournage évoquant cette période ? L'année 2012 fait précisément partie du huit-centenaire de la Croisade Albigeoise, que j'avais déjà évoqué dans mon article « Massacre de Béziers : huit centième anniversaire (I) ». Dans le présent article, je poursuis la transcription et l'examen du drame médiéval en langue d'Oc Lo Jutgamen General (Le Jugement Dernier) commencée dans les articles « Jugement dernier et société "moderne" » (I), (II) et (III) sur ce blog. Mais que penser des procédés inquisitoriaux et assimilés au sein de la société prétendument « moderne », dans le monde professionnel comme ailleurs ?

[la suite, sur le lien http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/24/jugement-dernier-et-societe-moderne-iv.html ]


http://scientia.blog.lemonde.fr/2012/05/25/les-statuts-de-pamiers-de-1212-i/

Les statuts de Pamiers de 1212 (I)

Les statuts de Pamiers, adoptés le 1er décembre 1212 (il y a 800 ans, donc) par Simon de Montfort, constituent une importante pièce historique. Pourtant, trouver leur texte sur la Toile n'est pas une tâche évidente. La seule source accessible que j'ai pu trouver est la digitalisation d'un ouvrage de 1841 (Etudes Historiques et Documents Inédits sur l'Albigeois, le Castrais et l'ancienne diocèse de Lavaur, de Clément Compayré) qui contient l'original latin ainsi qu'une traduction française.

[la suite, sur le lien http://scientia.blog.lemonde.fr/2012/05/25/les-statuts-de-pamiers-de-1212-i/ ]

Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.