Covid-19 et variants (I)

La question des variants du Covid-19 se pose de manière de plus en plus angoissante. Midi Libre interroge "Covid-19 : le variant indien peut-il gâcher notre été ?". Les Français sont invités à "ne pas baisser la garde" et à recourir à la "vaccination massive". Mais quelle est la situation actuelle concernant vaccins et variants ? Et que faut-il entendre par "freiner au maximum" ?

Comment sortir de la pandémie du Covid-19 et échapper à la prolifération de ses variants ? Rien ne paraît très clair dans la situation actuelle, même si certains chiffres se veulent optimistes.

Le Figaro rapporte, pour la France : "Covid-19 : 146 morts en 24 heures et 3.206 cas en réanimation, la baisse se poursuit. De tels chiffres ne sont pas, pour autant, très rassurants.

Sur le site de l'organisation Mondiale de la Santé (OMS), sous le titre "Nouveau coronavirus (2019 - nCoV) : conseils au grand public - En finir avec les idées recues", on trouve une longue liste de sous-titres, parmi lesquels :

- Les études démontrent que l'hydroxychloroquine ne présente aucun avantage clinique dans le traitement de la Covid-19.

- La plupart des personnes qui contractent la Covid-19 en guérissent.

- Attraper la Covid-19 NE SIGNIFIE PAS qu'on va la garder toute la vie.

- Le virus de la Covid-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides.

(...)

Etc...

A quoi peut s'attendre, dans un pays comme la France, la grande majorité des citoyens face à la situation actuelle ? A y regarder de près, rien n'est vraiment très rassurant.

Et comment a-t-on pu en arriver à la présente situation critique de pandémie ? Même si un effort considérable est fait dans le domaine des vaccins. Mais que pourra-t-on attendre de ces vaccins, notamment face aux variants ?

Quel est, d'ailleurs, le rôle des grands intérêts privés ? Une question que l'on est toujours obligé de soulever.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.