Frères Bogdanov, Luis Gonzalez-Mestres, Wikipédia catalan (I)

Le 28 juillet 2012, Médiaterranée écrit « L'Espagne minée par un chômage record, un jeune sur deux ne travaille pas », alors que les suppressions d'emplois se succèdent en France et Maville emploie le titre « Doux : "Nous ne voulons pas nous faire plumer !" ». Mais ne se fait-on pas « plumer » au quotidien, depuis des décennies, par un système qui favorise la propagation des informations biaisées au profit des groupes influents ? Quel « expert » avait prévenu en temps utile les citoyens des conséquences prévisibles de la politique de privatisations et de délocalisations engagée depuis plus de vingt-cinq ans, toutes tendances politiques gouvernementales confondues ? Pire, des sites à façade citoyenne n'échappent pas à cette dénaturation de l'information. Notre article de cette semaine « Wikipédia et crise de l'information (I) » souligne le pouvoir de fait qui s'est installé dans la gestion éditoriale de Wikipédia et dont les éventuels conflits d'intérêts sont impossibles à contrôler faute d'un comité éditorial responsable du contenu. Hier soir, un éditeur « notoire » du Wikipédia français a couru enlever une modification jugée « polémique » de l'article très tendancieux « Igor et Grichka Bogdanoff ». Pourtant, la modification ne faisait que rappeler à juste titre le caractère anonyme du texte attribué par Marianne à deux sections du Comité National de la Recherche Scientifique sur les thèses des frères Bogdanoff. Le véritable rapport étant d'ailleurs protégé par le secret profesionnel et par la loi sur les documents administratifs. Malheureusement, force est de constater que le Wikipédia catalan (Viquipèdia) n'échappe pas à la même évolution. Non seulement sa page Escàndol Bogdànov (scandale Bogdanov) est l'une des pires du genre, mais la parution de l'ouvrage La pensée de Dieu d'Igor et Grichka Bogdanov, postfacé par notre collègue Luis Gonzalez-Mestres, a donné lieu à des mises en cause sans aucun argument précis de la biographie de Gonzalez-Mestres sur ce Wikipédia. Une « technique » déjà employée il y a un an par les Wikipédia francophone et anglophone à l'égard de l'intéressé, suite à notre prise de position de l'époque contre les méthodes utilisées pour échafauder la prétendue « affaire Bogdanov ».

 

Les procédés employés par le Wikipédia catalan dans le cas de la biographie de Luis Gonzalez-Mestres ne sont pas nouveaux, mais ils sont fort illustratifs des pratiques auxquelles peut se livrer un groupe d'administrateurs et d'éditeurs influents qui contrôle un site comme Wikipédia. En l'espèce, le livre La pensée de Dieu (Grasset, 2012) ne semble pas « avoir plu » dans certains cercles.

Il y a un mois, une modification de la biographie de Luis Gonzalez-Mestres dans Viquipèdia précisait qu'il avait « écrit la postface du livre d'Igor et Grichka Bogdanov La pensée de Dieu ». Quelques jours plus tard, le bien-fondé de la biographie a été mis en cause par une note encadrée la précédant.

Un scénario qui n'est pas sans rappeler l'opération de suppression de la biographie de l'intéressé dans le Wikipédia français déclenchée il y a un peu plus d'un an par Alain Riazuelo. Précisément, Alain Riazuelo a été récemment condamné par la 31ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour contrefaçon au détriment des droits de Gichka Bogdanoff en tant qu'auteur. Voir, entre autres, notre article : « Bogdanoff et parquet versus Riazuelo : le jugement (I) ». Que peuvent valoir les garanties de neutralité de Wikipédia ?

Peu après la suppression de la biographie de Luis Gonzalez-Mestres du Wikipédia francophone, et au milieu d'un débat très tendu sur le contenu de la page du Wikipédia en anglais « Bogdanov Affair » avec une chaîne de censures et de blocages d'internautes, la biographie de Luis Gonzalez-Mestres a également été supprimée du Wikipédia anglophone.

A propos du prétendu rapport attribué au CNRS par certains médias (Wikipédia compris) sur les thèses des frères Bogdanoff, Gonzalez-Mestres vient d'écrire dans Le Point du 19 juillet (page 64) : « Que penser d'un texte anonyme qui circule sans cachet, sans signature ni provenance institutionnelle attestée, et que l'on voudrait parfois présenter comme un rapport du Comité National sur les thèses des frères Bogdanoff ? De toute évidence, ce "document" ne mérite aucun crédit ».

De quoi irriter, manifestement, certains notables de Wikipédia. Mais un autre aspect de la biographie de Luis Gonzalez-Mestres, pourtant très bien documentée, semble déranger encore davantage : il s'agit de sa priorité bien connue par rapport à Sidney Coleman et au Prix Nobel US Sheldon Glashow à propos d'idées scientifiques originales que Lee Smolin attribue à ces derniers sans raison valable. Smolin étant un ancien doctorant de Coleman.

 

Les idées originales de Luis Gonzalez-Mestres sur les possibles vérifications de la Physique à l'échelle de Planck à travers la détection de rayons cosmiques d'ultra-haute énergie ont été citées par Lee Smolin dans son ouvrage The trouble with Physics (Houghton Mifflin Harcourt, 2006). Smolin consacre une partie du livre à cette problémàtique, mais attribue de manière erronée à Sidney Coleman et Sheldon Glashow l'idée originale de Gonzalez-Mestres d'après laquelle une faible violation de la relativité restreinte introduisant un système de repère absolu pourrait produire une violation de la borne de Greisen-Zatsepin-Kuzmin (GZK) sur le flux des rayons cosmiques d'ultra-haute énergie.

Sur cette limite de GZK, Smolin écrit dans The trouble with Physics« ... the GZK prediction, is worth decribing because it is just now being tested. It is the most extreme test of relativity ever made. It is, in fact, the first test of special relativity approaching the Planck scale... ». Se référant aux évènements alors observés à ultra-haute énergie, il ajoute : « these events may be a signal that special relativity is breaking down at extreme energies. Sidney Coleman and Sidney Glashow proposed in the late 1990s that a breakdown in special relativity could raise the energy required to make pions, thus raising the GZK cutoff energy and allowing protons of much higher energy to reach our detectors on earth ». Mais précisément, il s'agit de l'une des idees originales proposées par González-Mestres avant Coleman et Glashow.

Sur Gonzalez-Mestres, Smolin écrit en deformant la realité :

« Remarkably, it took until the mid 1990 for us to realize that we could indeed probe the Planck scale. As sometimes happens, a few people recognized it but were in effect shouted out when they tried to publish their ideas. One was the Spanish physicist Luis Gonzalez-Mestres, of the Centre National de la Recherche Scientifique in Paris... »

Or, contrairement à ce qu'affirme Smolin, Gonzalez-Mestres a très largement diffusé ses idées en temps utile et, en particulier, bien avant Coleman et Glashow.

Dans son article du New York Times du 31 de décembre 2002 Interpreting the Cosmic Rays, Dennis Overbye écrit :

http://www.nytimes.com/2002/12/31/science/interpreting-the-cosmic-rays.html

« In the late 1990's Dr. Luis Gonzalez-Mestres of the National Center for Scientific Research in France, and, independently, the Harvard theorists Dr. Sheldon Glashow and Dr. Sidney Coleman proposed that a small violation of relativity would allow high-energy cosmic rays to evade the G.Z.K. energy limit on travel. »

Mais aucun article ni matériel ne permet d'établir le caractère indépendant du travail de Coleman et Glashow par rapport à celui de Gonzalez-Mestres qui l'a très clairement précédé et qui, s'agissant de la possible suppression de la coupure de GZK par une violation de la relativité restreinte, avait été diffusé dans plusieurs articles depuis avril 1997 (arXiv:physics/9704017 , arXiv:physics/9705031  , arXiv:physics/9706032  ...).Voir entre autres, à ce sujet, nos articles :

Gonzalez-Mestres, Glashow, Smolin, relativité... (I)

Gonzalez-Mestres, Glashow, Smolin, relativité... (II)

Lee Smolin, CNRS, crise et critique des institutions (I)

Luis Gonzalez-Mestres, Sheldon Glashow, Lee Smolin and Lorentz symmetry violation (I)

 

Une version  .PDF de l'article original de Luis Gonzalez-Mestres « Absence of Greisen-Zatsepin-Kuzmin Cutoff and Stability of Unstable Particles at Very High Energy, as a Consequence of Lorentz Symmetry Violation », arXiv:physics/9705031 (soumis à la conférence ICRC 97, Durban juillet-août 1997, et mis en ligne le 26 mai 1997), est jointe au présent article à l'adresse http://www.mediapart.fr/files/LGM-GZK-Durban.pdf . Elle correspond exactement au texte mis en ligne le 26 mai 1997 et publié dans les comptes rendus distribués aux participants au début de la conférence ICRC (International Cosmic-Ray Conference).

Les mêmes idées et résultats ont été exposés par notre collègue Luis Gonzalez-Mestres à un atelier de la collaboration AUGER à Durban, précédant la conférence ICRC 97. Cette présentation correspond à l' article arXiv:physics/9706032 mis en ligne le 23 juin 1997 également avant l'atelier. 

 

Indépendance des Chercheurs

indep_chercheurs@yahoo.fr

http://science21.blogs.courrierinternational.com

http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

Groupes de discussion :

http://groups.yahoo.com/group/problemes_des_scientifiques

http://groups.yahoo.com/group/combatconnaissance

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.