Ficher les gilets jaunes blessés, ficher les sans-papiers chez le médecin.

Avec la brutalité qui le caractérise, Vox, le parti d'extrême droite espagnol, a réclamé que les fichiers de la Sécurité sociale soient mis à la disposition de la policie pour traquer les sans-papiers. Il semble qu'avec plus de doigté, une démarche analogue vise en France les gilets jaunes.

Ficher les gilets jaunes blessés à l’hôpital, ficher les sans-papiers chez le médecin.

Les autorités ont déployé durant certaines journées d’action des « gilets jaunes » un dispositif d’identification et de suivi des manifestants blessés à l’origine prévu pour les situations d’attentat et auquel le ministère de l’intérieur peut, en théorie, accéder.

Source : https://www.mediapart.fr/journal/france/110119/les-services-de-sante-ont-fiche-des-gilets-jaunes-blesses

En Andalousie, Vox, le parti d’extrême droite qui soutien le gouvernement PP-Ciudadanos pour la Junta, veut que les fichiers de la sécurité sociale soient mis à la disposition de la police pour que celle-ci puisse y trouver les sans-papiers. Aller chez le médecin pour un sans-papiers impliquerait ainsi d’être dénoncé.

La mesure, inconstitutionnelle, a fait réagir : https://www.eldiario.es/desalambre/datos-deportar-migrantes-Vox-proteccion_0_855314666.html

J’avoue que je ne m’attendais pas à la mise en place d’un système potentiellement analogue pour les gilets jaunes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.