Voir tous
  • Par la voie hiérarchique : le voile, la mère, l'enfant et l'École.

    Par
    Mettre en regard la réaction du ministre dans l'affaire du stage syndical de Sud-Éducation et dans l'affaire du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté crée une impression de disproportion troublante. Des syndicalistes se sont retrouvés poursuivis pour avoir employé certains mots, alors que la condamnation par le ministre des éructations d'un élu de la République est lourde d'ambiguïté.
  • Au sujet de l'injonction d'honorer J. Chirac dans nos lycées.

    Par
    "Les professeurs ainsi que leurs élèves participeront à ce moment de recueillement." Cette injonction paraît doublement illégale. Si des sanctions venaient à être prise contre des enseignants ou des élèves ayant refusé sans trouble de déférer à cette injonction, il est probable que celles-ci constitueraient un abus d'autorité.
  • Faire grève contre les réformes ou pour nos salaires ?

    Par
    Nous devons nous battre pour une école égalitariste et efficace. La grève n'est pas un outil pertinent pour le faire. Cette dernière a toute sa place, en revanche, dans notre combat pour des salaires honnêtes.
  • Lettre par la voie hiérarchique au ministre Blanquer au sujet du bac 2019.

    Par
    Seul le ministre, qui s'est libéré des contraintes du droit, est en mesure d'atténuer la rupture d'égalité qu'il a fait naître. Seul le ministre peut généraliser à l'ensemble des candidats du baccalauréat 2019 le bénéfice du nouveau système de notation qu'il a introduit au profit de certains d'entre eux.
  • Des ordres de mission invalides pour casser la grève.

    Par
    Certains de mes collègues avaient reçu des « ordres de mission » délivrés par mail qui les enjoignaient de se mettre à la disposition de l'administration pour remplacer les grévistes. Ci-après l’échange que j’ai eu avec la direction : aucune rétention sur salaire pour les collègues qui ne déféreraient pas à la demande de la direction.