Soros et l’indépendantisme catalan. Lettre à l’ambassadeur hongrois.

Le deux avril de cette année, j'écrivais à l'ambassadeur hongrois pour lui demander de bien vouloir me transmettre des informations relatives au supposé complot mondial derrière lequel se trouverait monsieur Soros. Cette lettre est restée sans réponse.

A Lille, le deux avril 2018.

 

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Je suis enseignant d’espagnol en France et je travaille en ce moment sur les accusations formulées par différents médias à l’encontre de George Soros concernant son implication dans le financement de l’indépendantisme catalan. Ces accusations évoquent celles portées par le premier ministre de votre pays, Viktor Orban, qui, selon un article récent du journal Le Monde, endosse les théories du complot développées par les cercles les plus radicaux :

Devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, il a repris à son compte – sans « fausse pudeur », comme il dit – les théories du complot développées par les cercles les plus radicaux. « Ce n’est pas contre nos partis d’opposition anémiés que nous devons lutter, mais contre un réseau international structuré en empire, a-t-il affirmé. Contre des médias entretenus par des groupes étrangers et des oligarques de l’intérieur (…), contre le réseau des ONG financées par les spéculateurs internationaux, englobé et incarné dans la personne de George Soros. ».

Monsieur l’Ambassadeur, pourriez-vous confirmer ou infirmer les positions que Le Monde impute à votre président ? Existe-t-il, à votre estime, un complot international derrière lequel se trouverait monsieur Soros ? Avez-vous des informations sur une éventuelle implication de monsieur Soros dans le financement de indépendantisme catalan et disposez-vous, dans l’affirmative, des preuves d’une telle implication ?

Je publie cette lettre dans mon blog et, si vous le souhaitez, je publierai aussi la réponse que vous pourriez m’adresser. Je publie également une lettre analogue à celle-ci que j’adresse à madame l’ambassadrice de Hongrie en Espagne.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, monsieur l’ambassadeur, à l’expression de mes salutations respectueuses.

Sebastián Nowenstein,

professeur agrégé

 

D'autres articles sur le sujet : http://sebastiannowenstein.blog.lemonde.fr/2018/04/03/soros-lindependantisme-catalan-orban-et-le-complotisme-une-synthese/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.