Sebastien Nadot
Citoyen - représentant de la nation jusqu’en juin 2022.
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2022

Présidentielle 2022. Nous en sommes là.

Dans sa stratégie de destruction de la gauche, puis de la droite, et au moyen d’un travail méthodique de division des Français, Emmanuel Macron aura réussi à enfermer le pays dans un chantage délétère : la technocratie-néolibérale hyperprésidentialiste ou la démocrature à la hongroise par l’arrivée de l’extrême droite au cœur de l’appareil d’État.

Sebastien Nadot
Citoyen - représentant de la nation jusqu’en juin 2022.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Notre démocratie sombre, notre société se fracture et s’envenime, la République pleure.

Emmanuel Macron porte une très lourde responsabilité personnelle dans la perspective d’un deuxième tour où la candidate d’extrême droite peut l’emporter. C’est aussi la preuve la plus manifeste du terrible échec de ce quinquennat « La République En Marche ».

Au cours des dernières décennies, jamais le Parlement n’avait été à ce point écrasé.

Jamais une partie du peuple n’avait été à ce point méprisée, sommée de traversée la rue pour trouver un emploi, ou renvoyée à la catégorie des sous citoyens.

Jamais les droits humains des migrants n’avaient été à ce point bafoués. Aujourd’hui, les réfugiés africains sont vidés des centres d’accueils au profit des réfugiés ukrainiens, réputés plus acceptables. Honteuse politique de sélection des plus démunis qui déshabille Pierre pour habiller Paul, et s’acheter à moindre frais une bonne conscience.

Jamais les piliers de notre République que sont les enseignants, les soignants et les chercheurs, n’avaient été à ce point déconsidérés.

Jamais les « amis » des cabinets de conseil privés n’auront autant spolié les deniers publics.

Jamais la France n’a été à ce point décriée par les peuples d’Afrique, excédés du retour d’une françafrique complètement anachronique, au risque d’une rupture définitive des liens historiques, linguistiques et humains qui unissent les pays d’Afrique francophones et la France.

Notre Nation ne retrouvera le chemin vers un horizon apaisé et réconcilié que par la reconstruction sérieuse et humble, déterminée et patiente, d’une offre politique humaniste, digne et généreuse dans ses valeurs et son éthique, conséquente avec les réalités et les défis de notre siècle, et pleinement tournée vers le monde, à commencer vers les peuples d’Afrique avec lesquels nous, peuple français, sommes si intimement liés.

Que faire maintenant ? Dans l’immédiat, et malgré le chantage d’une pareille situation, nous ne pouvons pas nous résoudre à prendre le risque inouï de l’arrivée au pouvoir en France de l’extrême droite. Les conséquences seraient incalculables. Si la force politique d’Emmanuel Macron peut encore être combattue dans le cadre de l’arène démocratique et dans la sphère publique, qu’en serait-il avec un gouvernement d’extrême droite ? Aucune voix pour l’extrême droite ! Et, pour celles et ceux qui pourront surmonter la difficulté du geste, mettre dans l’urne le bulletin qui écartera la perspective d’une victoire de la candidate d’extrême droite.

Que faire ensuite ? La recomposition du pays commencera par les élections législatives. Le parti Éducation, Démocratie, Dignité a vocation à contribuer à reconstruire une offre politique et dessiner un chemin positif pour le pays. Nous présenterons des candidats aux législatives, comme première étape dans la longue route qui nous attend. Jouons la collectif. Vraiment.

Nicolas Leron - Secrétaire général d'EDD,

Sébastien Nadot - Président d'EDD

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — Europe
« Années de plomb » : avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens
La cour d’appel de Paris a prononcé mercredi un avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens réclamés par l’Italie pour des faits de terrorisme commis lors des « années de plomb » dans les années 1970-1980.
par François Bougon
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux