Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

151 Billets

11 Éditions

Billet de blog 14 nov. 2013

Rythmes scolaires : si j’étais parisien...

Sur la question des rythmes scolaires, si j’étais parisien… Si j’étais éducateur, si j’étais enseignant parisien, si j’étais parent d’élève parisien...

Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur la question des rythmes scolaires, si j’étais parisien… Si j’étais éducateur, si j’étais enseignant parisien, si j’étais parent d’élève parisien...

Si j’étais éducateur à la ville de Paris, mardi, j’aurais fait grève pour demander une augmentation de salaire parce que mon travail a évolué avec une charge supplémentaire. (cf le sujet du journal de France Culture à 4min 10).

Si j’étais enseignant parisien, il est fort à parier que je sois en grève, car je ne comprendrais pas pourquoi les élèves ont encore deux journées de classe de 6 h. Pour moi, la régularité est en soi une richesse éducative pour les enfants. J’insisterais aussi sur mes conditions de travail et de déplacements qui, comme beaucoup de franciliens, me contraignent à une vie sans respiration dans le temps.

Si j’étais enseignant parisien en maternelle, je serais en grève, car je me dirais que cette organisation irrégulière n’a pas été faite pour les petits.

Si j’étais parent d’élève parisien, je m’étonnerais des conditions d’accueil des enfants durant le temps périscolaire qui ne m’étonnaient pas avant cette réforme des rythmes scolaires. Quelles sont les qualifications des intervenants ? Y a t’il une cohérence avec le temps de classe (par exemple, évitons un cours de musique suivi d’un atelier périscolaire de chant) ?

Si j’étais élève à Paris, il est fort à parier que je m’interrogerais sur ce bordel où les adultes n’arrivent pas à se mettre d’accord et où je fais des trucs parfois pas mal et parfois où je m’ennuie comme à l’école. (cf par exemple l’article de 20 minutes sur l’avis des enfants)

Si j’étais toulousain, en fait, depuis 2008 j’irais à l’école le mercredi matin et l’organisation de la classe serait la même.

Mais je suis lodévois et un dialogue s’est instauré depuis de nombreuses années sur ce sujet pour qu’une solution équilibrée soit recherchée.  S’il y a des mécontentements, ils proviennent d'enseignants qui ne manifestaient pas quand une classe était fermée, à moins que cela soit la leur ; ces mêmes enseignants n’étant pas payés, selon leurs dires, pour s’occuper des élèves en difficulté. J’ai donc l’esprit serein de celui qui ne porte pas un masque parisien pour dissimuler des traits peu républicains.

Je n'étonnerai personne en qualifiant cette réforme d'essentielle, positive, qui est implique une nouveauté en France : pousser vers une démocratie du dialogue plutôt que de l'affrontement. Aujourd'hui, dans les territoires, il y a deux France, celle qui dialogue et celle qui est poussée, malgré elle, dans cette voie et qui manifeste son refus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
par carlita vallhintes
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum