Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

151 Billets

11 Éditions

Billet de blog 27 août 2009

Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

Appel à Luc Ferry, ancien Ministre de l'Education nationale

Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je sais que vous êtes convaincu que votre choix en 2003 était le bon. Le dispositif ne demandait qu'à être correctement évalué puis à être appliqué là où cela s'imposait comme une nécessité. Afin que vous soyez assuré de l'urgence de ma demande, je vous transmets des éléments chiffrés, éclairants et édifiants, qui résument à eux seuls la pertinence de votre action passée.

Que l'on me pardonne d'être un peu technique mais certaines précisions sont nécessaires.

Les enseignants de CP de la ville de Lodève ont l'habitude, avec l'appui des enseignants du RASED, de faire passer les tests prédictifs Inizan à tous les élèves de CP.

Ce test, conçu en 1963, autre époque pour l'école, à partir d'un échantillon représentatif d'élèves de CP, se passe en deux sessions : une en mars et l'autre au mois de juin. Il a pour but d'aider les enseignants dans le repérage des difficultés en lecture afin de préparer un travail précis de remédiation jusqu'en juin. Les élèves obtiennent un score qui les positionne dans l'un des déciles de référence. Le premier décile correspond aux scores les plus hauts et le dixième aux scores les plus bas. Le score de 103, huitième décile, est considéré comme un seuil autour duquel, et plus encore en dessous, on estime que la situation est préoccupante.

Mais le score a aussi une signification prédictive. C'est tout l'intérêt de ce test. Ainsi, un enfant qui obtient un score de 110 en mars doit atteindre un score de 110 en juin pour que l'on puisse qualifier sa progression de normale. Si son score de juin est inférieur, c'est que sa progression est plus lente qu'à la normale et s'il est supérieur, c'est qu'il a appris, en quelques mois, plus vite que les enfants du même âge. La progression d'un élève d’aujourd’hui est donc dite normale quand il progresse comme les élèves normaux des années soixante.

En mars, dans mon école, 52% des enfants (13/25) avaient un score autour de ou inférieur à 103 (2 élèves autour de 103). De mars à juin, un travail coordonné de l'enseignante de la classe avec l'enseignante de CP renforcé et l'intervention du RASED ont fait chuté ce pourcentage à 20 %* (3 élèves autour de 103 et 2 bien inférieur). Ce n'est donc pas moins de 8 enfants qui ont appris plus vite, et ont donc rattrapé leur retard, en quelques mois. Il est à noter que nous avions choisi dans l'école de ne pas utiliser le temps du nouveau dispositif de l'aide personnalisée pour les élèves de CP car il nous paraissait évident que cela surchargerait ces élèves.

Sans le dispositif de CP renforcé, et sans le RASED, cela n'aurait pas été possible. Il faut le dire franchement. Les résultats d'une autre école renforcent ce sentiment : avec le même travail coordonné entre l'enseignant de la classe, l'enseignant de CP renforcé et le RASED, le nombre d'élèves en difficulté de lecture passe de 5 à 1 de mars à juin. On retrouve ce même constat quand une étroite collaboration lie l'enseignant de la classe et les enseignants de CP renforcé.

Mais il ne s'agit pas seulement de sentiments. Une étude de 2001 du Haut comité à l'évaluation de l'école affirmait que, pour être efficace, une politique de réduction de la taille des classes devait se concentrer sur les petites classes du primaire, notamment le CP. Ce rapport a certainement contribué à votre décision de créer les CP renforcés. Toutefois le rapport était prudent par manque de travaux français sur le sujet. Thomas Piketty lèvera ses doutes dans son étude de mars 2006 : les réductions de taille des classes sont d'autant plus efficaces que les élèves sont plus jeunes.

Alors, oui, comme vous, je crois à la pertinence de ce dispositif et il me paraît totalement dénué de sens, d'un point de vue strictement économique, de supprimer de tels postes quand on sait ce que la difficulté de lire coûte à la collectivité. Les objectifs budgétaires à court terme ont pris le pas sur les bons investissements. D'un point de vue pédagogique, et au-delà du bénéfice évident pour les élèves et leurs familles, ce type de dispositif favorise l’invention d'autres manières de travailler en classe et permet l’évolution positive des pratiques des enseignants.

Il est urgent de rétablir ce poste pour les élèves qui feront leur rentrée en septembre car les besoins sont là. J'ose croire que nous pourrons ensemble trouver les arguments pour convaincre. Je suis à votre entière disposition.

-

-

-

* Pour information, en 1971, ce sont 28 % des élèves qui n'atteignaient le score de 103.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
La Chine fait face à une vague de protestations inédites contre les mesures anti-Covid
Dans tout le pays, des manifestations ont eu lieu pour réclamer la fin des mesures de confinement à la suite d’un incendie mortel à Urumqi jeudi soir, dans la capitale du Xinjiang. Les protestataires, au premier rang desquels des étudiantes et étudiants, jugent qu’elles ont retardé les secours.
par François Bougon
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier