Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

638 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 oct. 2019

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Comparution devant le tribunal de Westminster de Julian Assange le 21 octobre 2019

Lors de l'audience du 21 octobre de l'éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, qui risque l'extradition vers les États-Unis et 175 ans de prison pour avoir publié des informations confidentielles révélant des crimes de guerre, Vanessa Baraitser, juge du district a donné deux mois supplémentaires à la défense pour présenter de nouvelles preuves en voie de formation depuis l'enquête en Espagne.

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Julian Assange Westminster Court appearance 21st October 2019 © letmelooktv

https://www.youtube.com/watch?v=fbrC-O-7t30

Julian Assange Westminster Court appearance 21st October 2019

21 OCTOBRE 2019 - PAR WIKILEAKS

Lors de l'audience d'aujourd'hui de l'éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, qui risque l'extradition vers les États-Unis et 175 ans de prison pour avoir publié des informations confidentielles révélant des crimes de guerre, Vanessa Baraitser, juge du district a donné deux mois supplémentaires à la défense pour présenter de nouvelles preuves qui sont en voie de formation au sein de procédures d'enquête en Espagne.

Le magistrat a refusé de permettre la tenue d'une audience préliminaire pour entendre les arguments selon lesquels la demande d'extradition sur Julian Assange était interdite par la loi américaine et britannique de 2003. Traité d'extradition, qui interdit les crimes politiques tels que l'espionnage. Assange est accusé en vertu de la loi de 1917 sur l'espionnage. (Vous trouverez ci-joint une note d'information sur les observations présentées aujourd'hui par les avocats de M. Assange, Birnberg Peirce and Partners LLP).

La deuxième demande de la défense consistait à demander au tribunal de reporter l'audience d'extradition complète prévue pour le 24 février 2020. La demande de report était fondée sur deux motifs :

Premièrement, les conditions de détention de M. Assange à la prison de Belmarsh, où il est maintenu en isolement, sans accès à des documents juridiques, à un ordinateur ou à une participation significative à son dossier. Ces conditions entravent de manière significative sa défense juridique.

Deuxièmement, à la suite de l'adoption du calendrier en juin, un tribunal espagnol a engagé une procédure ayant un impact direct sur l'affaire d'extradition d'Assange au Royaume-Uni. L'affaire concerne des opérations clandestines contre Assange, ses avocats, ses médecins et sa famille, y compris à l'ambassade équatorienne. La demande a été rejetée mais sera réexaminée lors de l'audience de gestion de l'affaire du 19 décembre.

https://elpais.com/elpais/2019/10/09/.....

https://elpais.com/elpais/2019/10/04/.....

https://elpais.com/elpais/2019/09/25/.....

Le magistrat a demandé à M. Assange s'il avait compris les événements devant le tribunal et il a répondu :

"Je ne comprends pas en quoi c'est équitable. Cette superpuissance a eu 10 ans pour se préparer à cette affaire et je n'ai pas accès à mes écrits. Il est très difficile, là où je suis, de faire quoi que ce soit, alors que ces gens ont des ressources illimitées... Ils disent que les journalistes et les dénonciateurs sont les ennemis du peuple. Ils ont des avantages déloyaux en ce qui concerne les documents. Ils connaissent les détails de ma vie intérieure avec mon psychologue. Ils volent l'ADN de mes enfants. Ce n'est pas équitable ce qui se passe ici."

Kristinn Hrafnsson, rédacteur en chef de WikiLeaks, a déclaré

"L'Affaire devrait être rejetée immédiatement. Non seulement c'est illégal à l'aune du traité, mais les États-Unis ont mené des opérations illégales contre Assange et ses avocats qui font l'objet d'une importante enquête en Espagne."

Le calendrier de gestion des cas a été fixé comme suit

18 novembre 2018[sûrement une coquille : 2019] Audience de convocation (audience administrative nécessaire pour amener un défendeur devant un juge tous les 28 jours)

18 décembre 2019 Date limite de dépôt des preuves

19 décembre 2019 Étude de la gestion de l'affaire (pour examiner l'état d'avancement de l'affaire, y compris les éléments de preuve présentés)

7 février 2020 Délai de soumission des offres groupées par les deux parties

11 février 2020 Date limite pour l'argumentation schématique de la défense

18 février 2020 Date limite pour l'argumentation schématique de l'accusation

25 février 2020 Début de l'audience d'extradition.

---------------------

à lire sur RT : le très bon dossier sur la journée d'hier au tribunal de Westminster

Le juge refuse à Assange un délai supplémentaire dans la procédure d'extradition vers les Etats-Unis

Julian Assange en fourgon cellulaire le 21 octobre 2019. © RT

capture écran tweet Stefania Maurizi

source twitter S.Maurizi

Sur le même sujet sur ce blog :

Une société espagnole espionnait pour la CIA les visiteurs d'Assange à Londres

19 oct. 2019

Interview du père de Julian Assange du 9 octobre 2019 (RT)

21 oct. 2019

Sur d'autres blogs du Club :

Torture et déni du droit : le martyre d’Assange et l’indifférence des médias

22 oct. 2019

Par Le Cri Des Peuples

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica